29 décembre 2013

Critique de jeu : LOST PLANET 3

C'est avec les rabais des fêtes sur Steam que je me suis offert ce jeu dernièrement. De plus, comme j'avais aimé un autre jeu de la série intitulé : "Lost Planet Extreme Condition", je me suis lancé. Ce qu'il faut savoir avant tout, c'est que Lost Planet 3 se déroule avant les autres jeux de la série. Donc, pour ceux et celles qui suivent l'histoire de la série depuis le début, vous auriez pu être confondus avec celui-ci. C'est que l'on appelle un "prequel". Qu'à cela ne tienne, si c'est la première fois que vous jouez à la série des Lost Planet, ce jeu est un excellent départ. Et je crois que la compagnie CAPCOM nous a livré une belle réalisation.

Contrairement à son prédécesseur, Lost Planet Extreme Conditionles graphiques ne sont pas inspirés d'un dessin animé Manga, mais plutôt d'un réalisme futuriste très crédible. Bref, le moteur 3D du jeu offre un superbe environnement très peaufiné, parmi les meilleurs qui se font en ce moment sur le marché. Certaines séquences sont à couper le souffle. Et du coté des cinématiques, alors c'est le top comme le savent si bien les faire les compagnies de jeux japonaises. Le personnage principal a des airs similaires avec l'acteur Bill Watterson qui lui prête sa voix dans la traduction anglophone.

L'histoire : Il s'agit de Jim Peyton, un homme qui a laissé sa femme et sa fille sur Terre afin de travailler comme employé autonome sur E.D.N III. Sur la planète, il doit réaliser diverses tâches pour la compagnie NEVEC et ce, dans un climat hivernal intense et hostile puisqu'il n'est pas rare que des créatures, les Akrids, s'attaquent aux travailleurs. Jim est un employé modèle, sans histoire, qui est prêt à remplir n'importe quel type de contrats afin de faire le plus d'argent possible qu'il enverra ensuite à sa famille. Mais voilà, un jour, il découvre par hasard les ruines d'une autre base NEVEC sur la planète alors qu'on lui avait dit que son expédition était la toute première financée par la compagnie. Bientôt, il y découvrira des secrets compromettants qui risquent de mettre en péril sa situation...

Tel un film que l'on écoute, le jeu sait garder notre intérêt jusqu'à la fin. Ceci dit, au point de vue du gameplay, il diffère légèrement du jeu : Lost Planet Extreme Condition.  Ici, je ne parle de la configuration du clavier ou de la manette mais des missions à faire. Ce n'est pas une série de tableaux que l'on explore jusqu'à la fin en une série de chapitres. En fait, le jeu est divisé en secteurs d'une carte que l'on explore et il faut régulièrement retourner à la base pour bénéficier des améliorations des armes et sur notre appareil appelé le "Rig". Le Rig est un énorme robot qui permet au personnage d'effectuer certaines missions ou tâches. Donc, au lieu d'avoir un jeu qui est typiquement un FPS et que l'on tire sans relâche, ici, on alterne souvent entre les missions que l'on fait à pieds ou à l'intérieur du robot.

De plus, au lieu d'avoir une barre de vie (T-Eng) qui décroît tout le temps, ici, la précieuse énergie sert plutôt de monnaie d'échange dans les magasins d'améliorations. Il est évident que pour les purs et durs de FPS qui s'attendaient à uniquement de la bagarre, ce jeu a opté pour une approche balancée entre le jeu de tirs et l'histoire comme le font Resident Evil 6 ou Tomb Raider 2013 par exemple. Ce qui, à mon avis, est parfait. J'ai bien aimé ce jeu et je le recommande à n'importe quel joueur qui aime la qualité dans les jeux vidéos. À mon avis, vous ne serez pas déçu par celui-ci, si c'est ce que vous recherchez. 

Gr : 5Gm : 4In : 4 // Dv : 2  (11 heures), Prix : 24,99$ (Steam)

Note : 13/15

Site officiel : http://www.lostplanetthegame.com/

Bande annonce :