04 juin 2017

Critique de jeu : OUTLAST 2


Bienvenue en enfer!!! Si vous n’avez jamais encore joué à Outlast, alors préparez-vous à une incroyable immersion au cœur de l’horreur. Avis : Personne sensible s’abstenir... je suis sérieux! De plus, par la nature de son contenu, il s’adresse aux joueurs adultes (18 ans et plus). Donc, à ne pas jouer en famille, à moins de vouloir créer un traumatisme délibéré chez les plus jeunes à la maison... :P

Ceci dit, la compagnie «Red Barrels» a su reprendre tous les mêmes ingrédients (lisez ma critique sur le jeu précédent) qui avaient fait le grand succès de leur premier opus pour leur suite tant attendue. Et ils ont même bonifié celui-ci en nous plongeant dans un monde insolite et très obscur. Oui, vous allez vous ennuyer de la lumière du jour. C’est certain!

L’histoire, c’est celle de deux journalistes : Blake et sa femme Lynn Langerman. Ils sont en mission afin d’élucider la mort mystérieuse d’une femme enceinte retrouvée, il y a quelque temps, dans le désert de l’Arizona. En se rendant sur les lieux en hélicoptère, l’appareil s’écrase soudainement, et Blake se retrouve tout seul après l’accident. Sa femme Lynn a mystérieusement disparu. Et à son grand étonnement, il découvrira un village aux conditions de vie misérables et dont les habitants sont empreints d’un fanatisme religieux dirigé par un gourou sans pitié. Et pour ne pas aider à la situation, la vallée où se trouve cet endroit lugubre semble constamment voilée par des nuages épais filtrant la lumière du jour. 

Bref, il y a beaucoup d’idées et de tabous dans ce jeu pour un scénario tordu où vous aurez des frissons dans le dos. Garanti! Si vous voulez augmenter le stress à son paroxysme, je vous recommande d’y jouer dans le noir avec une bonne paire d’écouteurs. Je suis pas mal certain que vous sursauterez sur votre chaise par endroits. ;)

Côté graphique, il possède la même excellente qualité que son prédécesseur. Et du côté gameplay, il est aussi facile d’utilisation avec une manette Xbox pour PC. L’ambiance de ce jeu est principalement basée sur les sons (balance), les endroits sombres et insolites à explorer ainsi que l’histoire. Il y a des moments forts où l’on se demande qu’est-ce que l’on ferait si cela nous arrivait réellement ? 

Cependant, le seul point qui peut être frustrant, voire négatif, d’un jeu tel que Outlast est que nous ne pouvons jamais nous défendre. :( Il faut toujours se sauver en courant. Je veux dire : que nous ne pouvons pas tuer des gros méchants, cela me va, mais lorsque nous sommes confrontés à des sous-fifres, cela pourrait être agréable de pouvoir se défouler un peu, non? En tuer ou en assommer quelques-uns. Question de nous donner de faux espoir de réussite? Hahaha! ;) 

En terminant, je recommande ce jeu à tous les amateurs de jeux d’horreurs. À mon avis, ce jeu surpasse son prédécesseur en tout point. Et même si je suis quelqu’un qui préfère les jeux qui durent plus longtemps, je crois que c’est bien qu’il ne le soit pas, car on finirait par banaliser l’ambiance et les concepteurs du jeu n’auraient plus l’effet escompté chez les joueurs. Alors, à vous de l’essayer, si le cœur vous en dit? :)


Gr : 5Gm : 5In : 5 // Dv : (7 h)  Prix : 32,99$ (Steam)

Note : 15/15

Site officiel : https://redbarrelsgames.com/games/outlast-2/

Bande-annonce :