25 décembre 2016

Critique de jeu : HATRED


HATRED Voilà, un jeu qui vidéo aura fait couler beaucoup d'encre à la sortie de sa bande-annonce il y a quelques temps de cela. Et même moi, en la voyant, je me suis dit : "Ok, elle est où la limite ? " Je veux dire un jeu basé uniquement sur la tuerie gratuite de personnes, j'avoue que je fus choqué sur le coup! Aussi, cela est peut-être dû parce qu'il y a quelques années, une ville importante près de chez moi a déjà vécu l'enfer d'un fou armé aux mêmes apparences que le personnage principal. :( Donc, la compagnie a eu une incroyable audace (ou une grande inconscience) que de traiter d'un sujet aussi sensible. Et cela a tellement fait jasé dans le milieu du jeu vidéo qu'au début, même la compagnie Steam (vente de jeux en ligne) refusait de vendre le produit sur leur site. Puis, il y a eu des plaintes : d'un coté, il y avait les gens qui trouvaient cela trop difficile comme sujet et de l'autre coté, les joueurs qui criaient au non-respect de la liberté d'expression. Encore une fois, moi, je me suis dit : "Elle est où la limite ? ".

Ceci dit, en prenant un peu de recul face au débat du "pour" et du "contre". Si on prend des jeux comme "Grand Theft Auto", "Postal 2", "Manhunter", eux aussi, ne devraient-ils pas être bannis pour les mêmes sujets ? En fait, la réponse est, à mon avis, dans la perception du joueur. On doit le responsabiliser à savoir que c'est un jeu et rien d'autre. Ce n'est pas la réalité et c'est tout. Que vous y jouiez pour vous défouler de vos frustrations quotidiennes, c'est parfait. En autant que vous ne preniez pas la fiction pour la réalité. Des jeux violents, moi aussi, j'en ai joué et probablement que je vais continuer à le faire dans le futur. Il faut juste avoir du jugement et du bon sens. Ce n'est pas un jeu familial, et encore moins, un jeu pour laisser vos enfants y jouer avec. Toutefois, tout cela, ça ne regarde que vous! Donc, mon préambule étant terminé, je vous avoue que ma grande curiosité et les rabais des derniers jours sur le jeu m'ont poussé à l'acheter. Et voici ce que j'en pense...

Premièrement, dès l'entrée du jeu, l'histoire est des plus simples : c'est de tirer sur tout ce qui bouge. Donc, usant des vieux clichés usés et très connus (coté look), notre personnage principal aux cheveux longs, avec son imperméable noir, et sa musique "Death Metal" en background s'arme jusqu'aux dents et part à la réalisation de sa mission sacrée. Chaque tableau représente un chapitre de son histoire. Il y a des objectifs à accomplir dans chaque tableau : ce sont des lieux à visiter et à détruire. Si vous réussissez vos objectifs alors vous pouvez passer aux prochains tableaux de l'histoire. Le but n'est pas nécessairement de tuer tout le monde dans le tableau à visiter mais plutôt d'y accomplir ses objectifs. Quelques fois, les forces armées (policiers, soldats, citoyens armés) sont tellement nombreuses que la fuite est la seule solution.

Notre personnage peut utiliser plusieurs armes différentes (maximum de 3) pour créer son carnage. Cependant, les munitions sont limitées et certains armes font plus de dégâts que les autres. Donc, il faut les utiliser contre les adversaires les plus forts, c'est à dire l'armée! Il n'y a pas de gains de niveaux, ni de compétences à développer, etc. Il s'agit juste de faire feu et de lancer des grenades ou des cocktails Molotov. Aussi,il y a toutes sortes d'éléments explosifs dans les décors environnants qui peuvent vraiment semer la pagaille en les faisant exploser. Évidemment, je vous avouerai que plus on joue à ce jeu et plus on réalise de l'invraisemblable de la situation. Ce qui nous éloigne vraiment de la réalité et bien que, finalement, on se rend compte que c'est un jeu de tirs, pas plus. 

Bien sûr, s'il n'y avait pas les séquences de tuerie en "gros plan" que l'on déclenche une fois de temps à autres, ce jeu serait sûrement passé plutôt inaperçu. Au début, cela choque et malheureusement (ou heureusement), je dois vous avouer qu'après quelques heures, on ne s'en préoccupe plus du tout. Le jeu ne met pas beaucoup d'emphase sur ces séquences. En fait, ces mouvements de fin (finish) permet au joueur de récupérer de la vie, et c'est tout. Il relate aussi quelques répliques que vous aurez fait le tour rapidement (répétitif).

Coté graphique, c'est un jeu isométrique (2D/3D). Il est dans les normes. Cependant, le fait qu'il soit en noir et blanc ajoute un peu à la difficulté car, dès fois, on de la difficulté à voir si on est coincé par des obstacles du décor ou non. À part, les séquences en gros plan, le reste ne demande que de savoir tirer sur les cibles mouvantes. Fait intéressant : beaucoup d'objets finissent par se détruire si on tire longuement dessus. Notamment, les murs. De plus, beaucoup de bâtiments sont enclin à la destruction comme les pompes à essence, les véhicules, etc.

Coté gameplay : j'ai essayé avec la manette de jeu pour PC mais curieusement je n'arrivais pas à avoir une bonne ligne de tir précise. Finalement, je me suis rabattu avec l'utilisation du bon vieux clavier et de la souris. Et ce fut facile en soi. Le jeu vient avec plusieurs modes de difficultés. Pour ma part, j'y ai joué à normal et cela m'a pris 5 heures à réaliser. Il y a un tableau qui m'a vraiment causé plus de fil à retordre que les autres : la base militaire. Pour le reste, c'est fut assez facile.

En terminant, est-ce que c'est un jeu que je recommande ? En faisant abstraction du sujet controversé, c'est un jeu de tirs comme tous les autres. On aurait pu remplacer les gens par des zombies et cela aurait fait pareil. C'est un simple divertissement, rien de plus. Ce n'est pas avec ce jeu que vous allez être estomaqué coté technologie. Personnellement, je l'ai fait une fois et je ne crois pas le faire de nouveau. Il y a des jeux sur le marché qui utilisent le même principe de jouabilité (gameplay) et qui sont beaucoup plus complets que celui-ci. Par exemple, la série des jeux de tirs : "How to survive". Donc, c'est à vous de décider si jeu peut vous satisfaire ou pas ? 

Gr : 4Gm : 4In : // Dv : 1  (5 heures), Prix : 10,99$ (Steam)

Note : 11/15

Site officiel : http://www.hatredgame.com/

Bande-annonce :