09 mai 2015

Critique de jeu : WOLFENSTEIN - THE OLD BLOOD

Après avoir adoré le jeu Wolfenstein - The New Order, il était normal que j'achète ce jeu en prévente dès son annonce. Et patiemment, j'ai attendu sa sortie la semaine passée, ce qui a valu la peine, je dois vous avouer. Ici, je pourrais bien vous parler de sa haute qualité graphique, ou encore de son gameplay facile d'utilisation, toutefois, je vous inviterai à lire ma critique du jeu précédent (voir le lien ci-dessus) à ce sujet afin que je ne me répète pas trop. C'est un excellent jeu de FPS. Et je dirais même qu'à ce moment-ci, pour ma part, c'est plus l'intérêt (histoire) du jeu qui m'a fait choisir de mettre une note parfaite ou pas au jeu. C'est une question de goût et non de technologie (la façon dont le jeu a été conçu).

Chronologiquement parlant, Wolfenstein - The Old Blood se passe avant The New Order. Encore une fois, nous incarnons le capitaine "B.J. Blazkowicz" qui doit infiltrer le fameux et réputé château Wolfenstein afin d'y retrouver un document top secret appartenant à une certaine Helga, la nouvelle coqueluche nazi. Cependant, l'opération débute mal et B.J. se retrouve prisonnier. Qu'à cela ne tienne, grâce à deux morceaux de barre de fer, il réussit à s'enfuir et sèmera la mort partout où il ira.

Le jeu en soi est très direct au but. L'histoire est simple, on va du point A au point B. Pas de "bla bla" inopportun. Il y a très peu de cinématiques comparativement à son prédécesseur, et même s'il vous offre la possibilité d'être discret, cela s'avère, presque tout le temps, inutile. Donc, faîtes un homme de vous et tirez dans le tas. C'est un jeu de tirs après tout! Héhéhé! La nouveauté serait les armes, une barre de fer qui vous permet d'escalader les murs ou d'ouvrir des portes solidement fermées (levier). Il y a un fusil à pompe tronçonné, des mitraillettes lourdes, etc. Il y a quelques nouveaux ennemis à abattre tels que le soldat en armure lourde, les chiens et les soldats-robots qui sont alimentés en électricité. Les lieux sont visuellement intéressants à visiter et, on ne manque pas de munitions à cause des caisses que l'on peut éventrer pour les vider de leurs contenus. 

À ce point-ci, c'est juste l'histoire ou plutôt, devrais-je dire, le déroulement des événements dans le jeu qui m'a semblé un peu répétitif à mon goût. Au chapitre 6, je crois, lorsque les forces occultes se mêlent de la partie (voir image plus bas), cela a ajouté un peu de piquant au jeu car, je commençais à m'ennuyer. Peut-être, est-ce aussi dû à la difficulté "Bring'em on" (normal) qui est beaucoup trop facile. Ou encore, dû au clavier-souris qui répond plus rapidement qu'une manette de jeu, ce jeu n'est pas très dur à passer au travers. Donc, je ne ressentais guère le "challenge" mais, rien ne m'empêche de recommencer à un niveau de difficulté plus élevée. Les coups à la tête (tir) sont très efficaces dans ce jeu.

En terminant, je recommande sans hésiter ce jeu aux amateurs de FPS. Même si la durée de vie n'est pas très grande, le prix est beaucoup plus abordable que son prédécesseur. Je vous souhaite donc un bon carnage!

Gr : 5Gm : 5In : 3 // Dv : 2 (6 heure ), Prix : 24,99$ (Steam)  

Note : 13/15

Site officiel : http://www.wolfenstein.com/fr-fr

Bande annonce :