20 janvier 2018

Critique de jeu : WATCH_DOGS 2


Sincèrement, je ne sais pas pourquoi j’ai acheté ce jeu. :P Je veux dire que j'avais plus ou moins apprécié le premier Watch_Dogs alors pourquoi en rajouter une couche supplémentaire avec celui-ci ? Peut-être parce que je suis, en général, un bon consommateur des produits d’Ubisoft... Mais voilà, je me suis créé des attentes et j’ai été déçu. Voyez-vous, s’il y a bien une compagnie qui peut faire concurrence avec le monde ouvert de GTA, par exemple, c’est bien eux. Toutefois, leur contenu laisse toujours à désirer (il y en a peu et est très répétitif) et sans oublier, parfois les lacunes du moteur graphique.

L’histoire, c’est celle de Marcus Holloway, un jeune hacker qui a été faussement accusé par le nouveau système informatique ctOS en vogue à San Francisco. Un système qui centralise toutes les données des habitants et des différents systèmes électroniques de la ville. (On se croirait dans le roman 1984 de Georges Orwell avec son Big Brother) Donc, à partir de ce moment-là, le jeune Marcus rejoint un groupe de pirates du nom de DeadSec, et ce, afin de se libérer de la tyrannie informatique qui plane sur la grande ville.

Le scénario semble intéressant au départ. Pour ma part, c’est la suite que j’ai décrochée. La mission principale est traversée de missions secondaires et qui ne sont pas très captivantes en général. (Ex: faire des graffitis, espionner quelqu’un, pirater des systèmes ctOS, c’est malheureusement très répétitif. Comme si les concepteurs du jeu, après avoir élaboré la trame principale, ne savaient pas trop quoi faire par la suite. 

Bien sûr, il y a des missions que l’on peut jouer en ligne (et plusieurs en plus!) Cependant, je DÉTESTE jouer à des jeux en ligne avec de parfaits inconnus. Donc, cela démarre très mal pour moi puisque la moitié du contenu du jeu semble être dédié au jeu en ligne. :( Vous n’avez pas pensé à faire vos missions en ligne pour des joueurs uniques ? Ça nous éviterait de perdre du contenu... :P. Pensez à cela, le prochain coup!

Pour le reste, ce sont de petits détails par-ci et par-là qui m’ont agacé. Je ne comprends pas trop la mode vestimentaire de la ville américaine qui semble être revenue aux années '80 ? Au début, je me demandais même à quelle époque cela se déroulait, mais en voyant les cellulaires de nos protagonistes, je me suis dit qu'il devait s’agir de notre époque. Doh! Ensuite, en temps normal, je joue rarement aux jeux en version française, car souvent les traductions ne sont pas géniales, mais Ubisoft a toujours su faire un excellent travail sur ce point. Toutefois, dans ce jeu-ci, il y a trop d’argot (expressions locales) et cela m’a fait décroché littéralement. J’ai poursuivi le jeu en anglais par la suite...

Pour les graphiques, c’est correct. Cependant, je m’attendais à plus du moteur graphique, car il y a beaucoup d’endroits où je me suis retrouvé avec du chargement de textures ou tout simplement, des images saccadées. Notamment dans les courses de voitures. Je suis surpris de cela. En temps normal, dans les jeux ouverts d’Ubisoft tels que Assassin’s Creed, je n’ai pas eu ce genre de problèmes. Pour le reste, la progression du personnage, c'est-à-dire ses compétences de hacker ou autres, cela demeure simple d'utilisation et de progression.

Le jeu se joue facilement avec une manette, mais, j’ai trouvé horriblement difficile de faire la course en véhicule et tenter de pirater des explosions de bouches d’égout à la fois. De plus, je ne sais pas si c’est moi, mais l’hélicoptère ne lâche jamais prise. Trouver des coins pour se cacher dans les stationnements ou les bâtiments sont plutôt rares. Et même la course en véhicule, nos poursuivants semblent s’accrocher à tout jamais. On les sème pour en revoir réapparaître sur la carte d’où on ne sait pas leur provenance. Ils sont là comme par magie. J'ai dû recommencer plusieurs fois, certains passages du jeu. Tandis que d'autres endroits, on pouvait paralyser tous les ennemis juste en piratant les systèmes informatiques du coin. Je dois vous avouer que c'était curieusement balancé comme difficulté.

Bref, admettons que j’ai vociféré quelques paroles malsaines en jouant à ce jeu. Et c’est pareil pour les combats, je me bats avec un yo-yo ou une pistolet paralysant "teaser", mais plus, tu avances dans le jeu et plus, on dirait que les concepteurs veulent que l’on utilise des armes à feu. (???) Car, elles vont mieux pour neutraliser tes ennemis définitivement. Ce qui, selon moi, va à l’encontre de la philosophie du personnage qui est un simple pirate et non, un tueur en série. 

En terminant, je suis très mitigé face à ce jeu. Peut-être est-ce parce qu'il ne rentre pas dans ma palette de goûts en tant que "gamer", mais encore, tout comme son prédécesseur, je ne l'ai pas trop apprécié. Je m'attendais à beaucoup plus de la part d'Ubisoft. Ceci dit, il est possible qu'il vous plaise, cependant, il ne remplacera pas prochainement un jeu tel que GTA car, il lui reste encore beaucoup de chemin à faire.

Gr : 4Gm : 4In : 2 // Dv : ? (15 heures...), Prix : 49,99$ (Steam)  

Note : 10/15

Site officiel : https://www.ubisoft.com/fr-ca/game/watch-dogs-2/

Bande-annonce :