05 janvier 2018

Critique de jeu : THE DARKEST DUNGEON


Êtes-vous êtes un fan de jeux d’horreurs de Cthulhu ? Oui ? Alors, ce jeu-ci est vraiment pour vous! :) The Darkest Dungeon est une très belle réalisation s’inspirant du maître de l’horreur du début du siècle HP. Lovecraft. Malheureusement, ce jeu était passé sous mon radar et ce n’est que des années après sa sortie (2016) que je le découvre enfin. En fait, il s’inspire de plusieurs sources d’idées à la fois, car il mélange l’exploration de donjons, pur et simple, comme au bon vieux temps des premiers RPG et un système d’accablement des personnages : c’est-à-dire que vos héros peuvent souffrir de perte de santé mentale au point de devenir paranoïaque, masochiste, peur irrationnelle et plusieurs autres.

Introduit dans un jeu à l’apparence 2D (vue de côté) les graphiques sont admirablement bien stylisés pour se conformer avec l’ambiance obscure et effroyable des lieux. Même la musique mélancolique s’y porte bien. C’est un jeu de stratégie de combats tour par tour. Cependant, il vous faudra bien réfléchir à vos actions avant de faire quoi que ce soit. Ce jeu est plutôt difficile, et ce, si vous ne savez pas abandonner au bon moment. :P

L’histoire débute avec vous (le joueur) qui hérite d’une immense propriété au sommet d’une colline qui surplombe un village. Votre but est de nettoyer les bas-fonds des environs, les multiples donjons afin de vous rendre, sain et sauf, à votre manoir et mettre un terme aux forces du mal qui y pullulent.

Ce que vous devez savoir est que ce jeu possède plusieurs donjons à explorer et que vous devez détruire le mal qui s’y cache. Chaque donjon possède un nombre limité de pièces connues d’avance apparaissant sur une carte. Vous vous déplacez d’une pièce à une autre comme dans un jeu de Donjon & Dragons sur table, ou encore comme dans les vieux RPG des années '90. MAIS, en aucun cas, vous êtes obligés de terminer l’exploration complète d’un donjon. En effet, plusieurs fois, vous n’aurez pas le choix de quitter les lieux, et ce, pour y revenir un autre jour. Tout simplement parce que vos personnages ne sont pas assez forts, ou encore trop mal en point (sur le bord de mourir) ou encore atteints de folie furieuse pour continuer.

Bref, avant chaque donjon à explorer, vous aurez la chance de guérir vos personnages de votre équipe (max : 4 perso.), acheter de l’équipement, acquérir de nouvelles compétences, recruter de nouveaux membres. Il est important de savoir que dans ce jeu, les personnages ne sont pas importants.  Comme dans n’importe quel jeu de Cthulhu, il arrive que des gens meurent et il vous faudra les remplacer. Ne partez pas avec l’idée de pouvoir garder le même personnage du début à la fin, sinon vous risquez d’être déçu. C’est l’atteinte des objectifs qui compte, et ce, peu importe avec quelles personnes vous le faîtes. Il y a plusieurs classes de joueurs dans ce jeu. Une équipe mixte est toujours une combinaison gagnante à mon avis.

Un autre point est que l’argent est limité. Il vous faudra faire des choix cruciaux. Est-ce que je guéris quelqu’un ou j’achète de l’équipement ? Est-ce que j’augmente les compétences de l’un ou je conserve mon argent pour un meilleur investissement ? Bref, vous aurez des décisions difficiles à prendre. Un point intéressant est que vous pouvez toujours revisiter un donjon que vous avez fait. La rejouabilité de ce jeu est vraiment intéressante. J’ai joué à ce jeu avec la souris et clavier et c’est d’une incroyable facilité. Il n'en faut pas plus pour bien comprendre son sensemble.

En terminant, je recommande facilement ce jeu aux fans de jeux à la « Call of Cthulhu », aux stratégistes aguerries, et aux joueurs qui aiment les défis. Cette superbe réalisation est vraiment digne d’intérêt et pour son prix, vous en avez pour votre argent. Il vous occupera pendant des heures et des heures...

Gr : 5Gm : 5In : 5 // Dv : (60 heures et +), Prix : 27,99$ (Steam)  

Note : 15/15


Site officiel : http://www.darkestdungeon.com/

Bande-annonce :