20 juin 2017

Critique de jeu : STYX - SHARDS OF DARKNESS


Hé oui! C’est enfin le retour du gobelin parlant : Styx dans une nouvelle mission de furtivité. :) Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore le personnage, il a été introduit pour la première fois il y a plusieurs années dans un jeu développé par «Cyanide Studio» intitulé : «Of Orcs and Men». Puis, par la suite, le personnage de Styx a eu sa propre aventure dans le jeu : «Master of Shadows» (toujours développé par la même compagnie). Et maintenant, il nous revient, encore une fois, avec son deuxième opus solo : «Shards of Darkness». Ce qui est plaisant, c’est que l’approche et la mécanique du jeu s’améliorent toujours au fil du temps...

Oui, c’est un jeu qui peut nous faire penser à d’autres jeux de furtivité sur le marché tel que Assassin’s Creed, mais, je dois vous avouer que Styx possède sa propre personnalité qui le rend attachant ou pas, cela dépend des goûts. ;) Et le monde fantastique dans lequel il évolue est tout aussi intriguant. Son histoire est celle du voleur parfait qui accomplit des missions pour les plus offrants. Mais voilà, la Peste Verte (l’invasion des gobelins) attire dans son coin de pays les foudres du groupe de mercenaires humains (C.A.R.N.A.G.E.) chargés de les éliminer jusqu’au dernier. Cependant, ce sera les Elfes Noirs, avec l’aide d’armes magiques (puisant dans une force mystérieuse) qui menaceront véritablement l’existence des créatures vertes. Styx décidera alors d’aller explorer la cité Korrangar, la capitale des Elfes Noirs, afin de connaître de quoi il en retourne.

Pour ma part, c’est probablement l’histoire la plus digne d’intérêt que j’ai jouée avec ce gobelin jusqu’à présent. Comparativement avec les jeux précédents, il a su capter mon attention jusqu’à la fin. Il faut dire que les concepteurs ont amélioré plusieurs aspects du jeu. Notamment les cinématiques qui ne sont plus des dessins statiques, mais des animations 3D. Pour le reste, les compétences (invisibilité, se cloner, fabriquer des objets, etc.) restent les mêmes, mais on y a mis un peu plus d’emphase sur la fabrication d’objets. Même si ce dernier volet aide grandement, il n’est pas nécessaire pour faire le jeu, car il demeure dans son ensemble facile à réaliser.

Mon seul bémol, c’est que l’on accorde des points sur le fait de ne pas tuer des ennemis. Cela, je suis un peu en désaccord. Avoir des points pour être furtif, ok. Avoir des points pour ne pas faire sonner d’alarme, ok. Mais, le fait de ne pas avoir de points pour avoir éliminé discrètement nos ennemis et cacher leurs cadavres, ah non! Je trouve que c’est enlever une facette fort captivante du jeu. :( C’est ce que j’aime dans les jeux de furtivité... Juste le fait de pouvoir empoisonner la nourriture de nos adversaires, c’est génial! Alors, pourquoi ne pas accorder de points là-dessus?

Un autre aspect qui m’a fait grincer les dents quelquefois, c’est le déplacement du gobelin lorsqu’il saute d’une plateforme à une autre, ou attraper une corde en vol, on dirait que le jeu à de la difficulté à détecter les obstacles. Par exemple, il m’est arrivé souvent de sauter pour attraper une plateforme à portée de mes petits bras (quasiment la face dedans), mais comme l’angle ne semblait pas parfait, oups, il manquait son coup, le précipitant vers une mort certaine... :P Cela m'a ennuyé.

Pour ses graphiques, je crois que ce jeu n’a rien à envier aux autres sur le marché, car il est très beau. Je dois même dire que les tableaux à explorer ont été bien réalisés et pensés pour les moindres recoins qui donnent avantage à notre voleur. Un autre point négatif, c’est qu’ils ne sont pas assez diversifiés. Je veux dire qu’il y a environ 5 tableaux en tout dans le jeu et on les revisite. D'accord, on nous met de nouveaux ennemis pour ne pas s'ennuyer et les points d'entrées ne sont pas les mêmes mais je crois que sur cet aspect les concepteurs du jeu auraient pu faire mieux.

Concernant le gameplay, j’y ai joué avec la manette pour PC. C’est assez simple dans son ensemble, mais je vous avoue que le jeu ne nécessite pas de tout utiliser comme options pour le terminer. Donc, comme moi, c’est à la fin du jeu que j’ai découvert comment effectuer une roulade avec Styx. :P Hahaha! Cela vous prouve une chose : ce n’est pas un essentiel dans ce jeu. J’ai utilisé quelques objets comme les pièges d’acides, flèches et/ou du sable pour étendre les torches. Toutefois, vous pouvez réaliser ce jeu comme bon vous semble avec ou sans l'aide de votre inventaire.

En terminant, je recommande ce jeu malgré les quelques points négatifs que j’y ai trouvés. Car, dans son ensemble, ce jeu est amusant, le personnage principal est divertissant et il y a tous les ingrédients pour captiver l’attention des joueurs qui aiment les jeux de furtivité. 

Gr : 5Gm : 4In : 4 // Dv : (16 h)  Prix : 49,99$ (Steam)

Note : 13/15




Site officiel : http://www.styx-game.com/

Bande-annonce :