10 août 2016

Critique de jeu : DARK SECTOR



Parfois, il m'arrive d'acheter des jeux qui datent un peu, juste pour découvrir si je suis passé à côté d'un petit bijou ou pas. :) Et c'est ainsi que j'ai acheté le jeu "Dark Sector" qui avait quelques bonnes idées, mais malheureusement à cause de graves lacunes, notamment au niveau du gameplay, je n’ai guère aimé mon expérience. :(

Dans ce jeu, vous incarnez Hayden Tenno un des agents des forces spéciale Dark Sector américain (CIA). Il est envoyé en mission spéciale dans le bloc soviétique afin d’extraire l'agent Viktor Sudek. Toutefois, arrivé sur place Hayden est contaminé par un étrange virus i.e. « technocyte » qui fera muter l’un de ses bras en carapace avec comme arme un boomerang aux multiples lames tranchantes. Armé de ses nouvelles capacités, il affrontera plusieurs vagues d’ennemis pour atteindre son objectif. Cependant, il n’est pas seul. Robert Mezner, un ex-agent de la CIA, veut profiter de la technocyte pour créer son propre monde utopique.

Il ne va pas sans dire que ce jeu nous rappelle un peu le design d’un autre jeu appelé « Prototype ». Les graphiques sont corrects pour un jeu de l’époque. Cependant, je n’ai jamais su quelle était la résolution idéale pour y jouer, car, peu importe le setting utilisé, j’ai toujours eu l’impression que le réticule de visée était plutôt ovale au lieu d’un rond. De plus, il y a beaucoup de téléchargements entre les tableaux qui ne sont pas toujours très grands, et parfois vides…

L’histoire manque d’explications, car Hayden rencontre d’autres personnages qui semblent connaître (?). Notamment Nadia qui travaille pour le compte de Mezner, mais pour laquelle Hayden n’éprouve aucune animosité. Tout comme lorsqu’il rencontre le professeur Yargo qui semble se lié d’amitié avec lui, imédiatement sans aucune raison valable. En fait, c’est pas mal décousu comme intrigue. J’avais l’impression qu’il manquait des bouts à l’histoire, ou des cinématiques manquantes ?

Bref, notre personnage principal évoluera à travers des lieux abandonnés et affrontera des ennemis par vagues. Après un certain temps, cela nous semble un peu répétitif. Il pourra s’acheter des armes au marché noir. Mais, je n’ai jamais eu l’occasion d’acheter quoi que ce soit de bon, car je n’avais jamais assez d’argent pour me procurer les meilleures armes. De plus, on est toujours à court de munitions. À mon avis, le jeu est basé pour que les combats se fassent au boomerang et rien d’autre. On peut améliorer certaines armes mais je n'ai pas vraiment vu la différence.

J’ai essayé de jouer au jeu avec la souris et le clavier, mais il est clairement désigné pour y jouer avec une manette de jeu pour PC. Cependant, je n’ai pas de félicitations à donner aux concepteurs pour la mauvaise configuration du jeu. À mon avis, la plus grosse lacune du jeu, probablement la plus importante et enrageante, c’est l’utilisation du boomerang. 2 fois sur 3, le boomerang passe au travers des ennemis qui sont en déplacement. Et ce, même si le réticule de visée est au centre de votre adversaire.
 
Une autre lacune, c’est lorsque vous appuyez sur le bouton « RB », vous pouvez charger le boomerang pour faire plus de dégâts. Mais attention, si vous gardez le doigt dessus trop longtemps alors il se décharge! WTF ??? Je n’ai jamais vu cela auparavant dans un jeu vidéo où lorsqu’on utilise la charge d’arme (special boost) qui se décharge lorsqu'on appuie à fond. Tout au  long du jeu, ce principe m’a frustré incroyablement, cette espèce de timing complètement inutile. Sans compte que mon boomerang passait à travers les ennemis souvent sans aucun dommage, chargé ou pas.
 
À un moment donné, je me suis dit peut-être que cela irait mieux avec les armes à feu. Pas vraiment. Elles n'ont aucune précision. Le recul des armes est exagéré. Les balles partent un peu comme dans un tout confus, il n'y a qu'à regarder les trous de balles qu'on laisse dans les murs pour voir que ce n'est pas précis du tout. Aussi, on nous suggère de contrôler le boomerang avec une vue perspective, mais il faut réappuyer sur le bouton « RB » pour faire cela, et ce n'est pas évident car l'arme se déplace très rapidement. De plus, le temps ne ralentit pas vraiment. Donc, vous serez quand même la cible de vos ennemis pendant ce temps-là. Je l'ai très peu utilisé.
 
En terminant, malgré qu'il y avait de bonnes idées dans ce jeu comme électrifier, geler ou encore enflammer son boomerang, et ce, afin d'accomplir certains aspects des tableaux à explorer, son terrible "gameplay" m'a fait vraiment regretter mon achat. Ce n'est pas un jeu que je recommande aux joueurs.     

Gr : 4Gm : 3In : 3 // Dv : 3  (10 heures), Prix : 10,99$ (Steam)

Note : 10/15

Site officiel : http://www.digitalextremes.com/games/dark-sector

Bande-annonce :