06 février 2016

Critique de jeu : LUCIUS II


Après avoir joué au premier jeu et avoir trouvé cela passable, ma curiosité grandissante se devait d'être assouvie par l'achat de celui-ci. J'ai attendu qu'il soit à rabais (très bas) et je l'ai acheté malgré les mauvaises critiques. J'aime toujours me faire ma propre opinion sur le sujet. Hum! Bon, je le confirme, il n'est pas très bon. Encore moins que son prédécesseur. Pourtant, il y avait des bonnes idées mais, le moteur graphique 3D mal exploité, et aussi les multiples "bugs" ont fait de ce jeu un véritable calvaire. :P Littéralement...

Dans le premier jeu, l'histoire était basée sur un scénario qui ressemblait étrangement au film d'horreur des années '70 : The Omen. Incarnant le fils de Satan, le joueur (vous) était amené à éliminer tous les occupants de la résidence luxueuse du père de Lucius. Le but était de causer des "accidents mortels" (plus ou moins naturel) de manière discrète sans que l'on puisse vous soupçonner. Je vous avoue qu'il y avait plusieurs façons originales de créer des pièges et des situations dangereuses. 

Or, dans ce second épisode, vous êtes détenu à l'hôpital psychiatrique, et vous devez vous en échapper. Je n'en dis pas plus car, l'histoire n'est pas très élaborée. De plus, je crois que les concepteurs du jeu ont voulu davantage miser sur un environnement où le personnage peut se déplacer librement, une tentative de monde ouvert (open world) que d'axer cela sur une histoire poignante. Bref, le jeu se veut divisé en une série de tableaux ouverts dont vous devez accomplir certains objectifs pour passer au prochain niveau. Donc, c'est à vous de décider si vous éliminez quelques personnes, ou tout le monde dans le tableau.

Bien sûr, quand j'ai vu la bande-annonce, je croyais qu'il y avait une multitude de façons de pouvoir éliminer les gens, mais non. On se rend compte qu'on fait le tour de la situation assez vite. Et même que l'on finit par éliminer les gens en utilisant quasiment toujours le même stratagème. Pourtant, j'ai réellement persisté dans le jeu en m'imaginant débloquer de nouveaux trucs et de nouvelles façons de faire, toujours aussi déçu. :( Dans ce jeu-ci, les concepteurs se sont attaqués à plusieurs aspects du "gameplay" pour essayer de rendre le jeu captivant et, je crois qu'ils en ont oublié de vérifier leurs pertinences.

Le but du jeu étant le même que son prédécesseur, il vous faut éliminer des gens avec une certaine discrétion. Lucius 2 y va en instaurant une IA (intelligence artificielle) qui permet aux personnages non-joueurs de réagir s'ils voient des choses anormales, des cadavres ou encore, si Lucius se promène dans des secteurs interdits. Malheureusement, j'aimerais vous dire que cette intelligence est superbe, mais non. Parfois, les personnages passent au travers des portes fermées, ne réagissent pas à la présence de cadavres sous leurs pieds, et voient même à travers les murs. Bref, c'est très "buggé" et basique comme IA

Dans le jeu, il y a une section où Lucius peut acquérir des pouvoirs après avoir gagné des points d'expérience à la suite de l'exécution de ses plans diaboliques. Cependant, vous devez investir 3 points par compétence avant de pouvoir débloquer la prochaine. Et comme vous avez deviné les compétences les plus amusantes sont les dernières à débloquer. Je me suis rendu au "Chapitre 2" du jeu, et il y a encore beaucoup trop de compétences que je n'ai pas pu acquérir et qui aurait été vraiment hilarantes de posséder dès le début.
  
Coté graphique, le jeu semble beau au départ, mais curieusement, on dirait qu'il devient de plus en plus morne au fur et à mesure que l'on progresse dans le jeu. Les endroits et les lieux sont sommaires et carrés. Bref, ce n'est pas dans ce jeu que vous serez épaté par les prouesses de son moteur graphique. Surtout, avec les "glitch" qu'il y a de temps à autre.

Du coté gameplay (l'aspect le plus horrible de tous), le jeu peut se jouer au clavier ou soit à la manette. Dans les deux cas, il y a des lacunes de configuration qui rend le jeu difficile à manipuler. Pour ma part, le dessin du schéma de la manette et de sa configuration n'aurait pas fait de tort. J'y suis allé par essais et erreurs pour comprendre toutes les fonctionnalités. Déplacer les objets est un tour-de-force monumentale, pas très précis. Parfois, ils restent collés à vous (surtout les cadavres). On exige quelque fois de la précision dans l'exécution de certains pièges alors que le jeu ne l'est pas. Vous allez devoir vous essayer à plusieurs reprises pour saboter des éléments du décor et ce, dans une situation où la rapidité est de mise. Bref, soyez patient, car, vous allez rager en recommençant souvent, ça, je vous le promets! :)

Malgré toutes les bonnes (ou mauvaises) intentions des concepteurs du jeu, celui-ci devient rapidement répétitif. On finit par se lasser et l'idée d'avoir une certaine liberté pour disposer des gens n'est pas si grandiose que cela. Dans une petite ville, j'ai réussi à allumer un feu dans une cuisine et un à un, j'ai pris possession des corps des gens pour les envoyer se faire brûler. Je crois que j'ai réussi à éliminer plus de 90% des gens avec un seul piège. Bref, on repassera pour l'intelligence des personnages non-joueurs.

En terminant, je ne recommande pas ce jeu à moins que vous ayez de l'argent à perdre. Il est encore trop "buggé" et son utilisation est horrible. Même si les concepteurs voulaient offrir plus de liberté aux joueurs dans ce jeu-ci comparativement à son prédécesseur, le jeu manque d'un fil conducteur (histoire intéressante) et même d'événements "scriptés" (s'il le faut) pour rendre le tout captivant. Dommage, cela aurait pu être intéressant... 

Gr : 3Gm : 2In : 3 // Dv : 1  (8 heures), Prix : 21,99$ (Steam)

Note : 8/15

Site officiel : http://lucius2.com/

Bande-annonce :