04 avril 2015

Critique de jeu : THE ASSIGNMENT (THE EVIL WITHIN DLC)


Il est toujours difficile pour moi de parler de contenu additionnel lorsque je n'ai guère apprécié le jeu original : The Evil Within. D'ailleurs, je fus surpris de découvrir que j'avais ce DLC dans ma bibliothèque de jeux en-ligne car, je ne me rappelais plus du tout d'avoir acheté la "passe de saison" de ce jeu ?? Néanmoins, j'y ai joué! À ma grande surprise, ce jeu s'éloigne de la façon de jouer du jeu principal ;) Ai-je été le seul à avoir critiqué "The Evil Within" sur son mauvais gameplay ? Je ne crois pas.

Bref, dans ce DLC, nous incarnons la policière Juli Kidman, celle qui avait accompagnée l'inspecteur Sebastian Castellano dans le jeu principal, et qui apparaissait, ici et là, dans l'histoire originale. Donc, dès d'entrée de jeu, nous commençons son aventure avec les raisons contenues dans son agenda personnel qui l'ont poussées à participer à cette mission de sauvetage. C'est-à-dire retrouver Leslie le jeune homme qui est au centre de toute cette polémique surnaturelle. Évidemment, les cinématiques sont orchestrées de manière chronologique pour correspondre à celles du jeu principal, mais du point de vue de cette jeune femme. Alors, pour ceux et celles qui ont suivi l'histoire avec assiduité, vous serez contents d'apprendre qu'il y a une continuité à tout cela. 

Coté graphique, je l'ai toujours dit "The Evil Within" est vraiment parmi les meilleurs de ce qui se fait sur le marché. Tout nous semble très réaliste : les décors sombres et mystérieux, la musique, les sons ambiants, etc. Et c'est cette ambiance réussie d'horreur qui nous tient, en général, en haleine et sur le bout de notre chaise. Pour ne pas m'y habituer en tant que joueur, j'avoue avoir joué à ce jeu par tranches d'une demie-heure seulement, car sans cela, le climat de peur n'existe plus et devient trop familier. En résumé, sur l'aspect visuel, il n'y a rien de plus à ajouter car, c'est parfait.

Coté gameplay à présent, j'ai été heureux de constater que la rosace des armes a changé de place sur la manette; qu'elle n'est plus sur le joystick de la course. Enfin! Quelle bonne décision! De plus, comme ce nouveau volet du jeu n'est plus basé sur les armes à feu, je n'ai pas eu à me plaindre de la difficulté à tirer pour le peu de fois que j'ai eu à le faire. Oui, car "The Assignement" est basé davantage sur l'exploration et la résolution de puzzles qu'un jeu de tirs en soi. Le personnage principal se trimbale uniquement avec sa lampe de poche et doit utiliser les éléments du décor à son avantage lors de situations difficiles. En fait, cela me rappelle un jeu que j'avais adoré à l'époque : "Alan Wake" et qui était basé sur ce principe. D'ailleurs, c'est pourquoi j'ai préféré davantage ce DLC que le jeu principal. :P Étrange, non ?

Toutefois, c'est mon intérêt principal pour l'histoire qui n'y est pas pour ma part. Je veux dire qu'au niveau graphique et gameplay, c'est parfait mais je ne saurais l'expliquer avec exactitude, je n'accroche pas du tout à l'histoire de "The Evil Within". Je trouve que cela ressemble à trop de choses qui existent déjà sur le marché, autant dans les jeux vidéos, les livres ou les films. C'est un sujet trop exploité et commun. Désolé.

En terminant, est-ce un essentiel pour le jeu ? Si vous êtes fan de l'histoire, oui. Sinon, je ne vois pas en quoi cela pourrait combler le joueur maniaque de FPS comme dans le jeu original. De plus, pour le prix, à peine trois heures de jeu, c'est dispendieux. Je sais que c'est rendu à la mode de livrer des jeux par épisodes de contenu additionnel mais dans le cas de "The Evil Within", s'il n'y avait pas eu cette passe de saison que j'ai acheté, il est fort probable que je n'aurais jamais continué à y jouer...

Gr : 5Gm : 5In : 2 // Dv : 1 (3  heures), Prix : 12,99$ (Steam)

Note : 12/15

Site officiel : http://theevilwithin.com/fr-fr

Bande annonce :