04 janvier 2015

Critique de jeu : DON'T STARVE


Aujourd'hui, laissez-moi vous parler d'un petit jeu qui a reçu une bonne quantité de critiques positives, il s'agit de "Don't Starve". À première vue, je n'étais pas attiré par le visuel mais j'ai décidé de me laisser tenter afin de connaître les raisons qui l'ont rendu aussi populaire. Ce qu'il faut savoir en premier lieu, c'est que "Don't Starve" est un jeu de survie. Donc, il n'y a pas vraiment d'histoire. Il combine à la fois la recherche de composantes dans le seul but de se confectionner des objets qui aideront à la survie du personnage principal.

Les graphiques du jeu sont inspirés de dessins, d'un design à la Tim Burton, avec une vue isométrique 2D. Un peu dans le même genre que le jeu Diablo par exemple. Les couleurs reflètent un monde terne et plutôt effroyable par endroits. Mais, cela a tout de même un beau "look" qui correspond à l'ambiance du jeu.

Le but du jeu est tout simplement de rester en vie le plus longtemps possible. Et cela se compte en nombre de jours. Tous les jours sont divisés en 3 parties distinctes : ensoleillé, le soleil couchant et la nuit. Le nombre d'heures allouées pour chaque partie d'une journée varie de jour en jour. Ce n'est jamais pareil. La difficulté réside sur ce point : Durant le jour, vous devez ramasser le plus de composantes possibles dans la région environnante, et ce, afin de vous protéger la nuit venue. Car c'est à ce moment là que les monstres tapis dans l'obscurité vous traqueront. Alors, première chose à apprendre : c'est de faire des feux afin de vous éclairer dans la noirceur. Oui, car les monstres détestent la lumière.

Il y a 3 facteurs importants dans ce jeu que le joueur doit prendre aussi en ligne de compte : c'est la faim représenté par un estomac, le nombre de points de vie représenté par un cœur et le degré de sanité de l'esprit représenté par un cerveau. Votre personnage aura faim et il est essentiel que vous le nourrissiez à chaque jour : Que ce soit en mangeant des plantes, des graines, des papillons, des lapins ou même de la viande de monstre. Ensuite, si son nombre de points de vie diminue à zéro alors il mourra. Donc, qu'il soit affamé à mort ou qu'il soit blessé lors d'un combat, le nombre de points de vie est très dur à récupérer. Et à ce sujet, je n'ai encore rien de trouvé d'efficace pour augmenter les points de vie de façon drastique et ce, même si je mangeais beaucoup. Et finalement, lorsque notre personnage perd de la sanité alors il commence à voir des choses, comme des ombres, des monstres invisibles. Ça aussi, je n'ai pas trouver encore la manière efficace d'en redonner à mon personnage.

Ceci dit, il faut comprendre que l'aspect principal du jeu repose sur la confection d'objets à partir de composantes. Un peu comme le jeu Minecraft. On ramasse des pierres et aussi des branches pour se fabriquer une hache. Et avec la hache, on coupe des arbres pour faire des bûches de bois. Avec les bûches de bois, on se construit un feu de camp, etc. Vous avez compris le principe. Heureusement, dans ce jeu, vous pouvez consulter sur-le-champs quelles sont les recettes à faire et leurs composantes. Il s'agit juste de les trouver rapidement dans la région.

Une des forces majeures de ce jeu est que la région environnante se créée d'une façon aléatoire à chaque nouvelle partie. Donc, la disponibilité des diverses composantes et leurs emplacements ne sont jamais au même endroit d'une partie à l'autre. Mais tout cela, c'est aussi à la fois un point faible car certaines parties que j'ai faites avaient peu de nourriture, et beaucoup de pierres dans la région. Tandis que d'autre parties avaient beaucoup plus de nourritures et pas de pierres. Alors, il vous faut comprendre que les conditions de la partie idéale varient selon les éléments que l'on retrouve dans la région. Mes premières parties à ce jeu ont duré en moyenne 4-5 jours (temps dans le jeu) et quelques fois, j'ai réussi à survivre pendant 20 jours (mon maximum jusqu'à présent). Préparez-vous à mourir très souvent à ce jeu. Et lorsque vous êtes mort, vous recommencez votre partie à zéro.

Au fil du temps, vous allez débloquer de nouveaux personnages avec des compétences différentes. Personnellement, je ne les ai pas tous essayés ou débloqués. Même si le jeu possède une grande rejouabilité, mon intérêt s'est estompé de parties en parties. C'est correct comme jeu, mais l'élément de surprise fait place rapidement à la répétition. Je vous avouerai en toute honnêteté que ce n'est pas mon type de jeu et ce, même s'il y a de bonnes idées. Peut-être avec une histoire ou une fin après tant de jours à avoir resté en vie m'aurait plus comblé. Cela va avec mon tempérament de terminer tout ce que j'entreprend alors un jeu qui n'a pas de fin... Ouf! Pas pour moi! :P

Un autre petit point négatif : c'est le gameplay avec la manette pour PC. Se promener dans les menus, c'est un peu douteux. Il n'y a pas d'accès rapide (de boutons de raccourcis), ce qui veut dire que lorsque les méchants vous courent après, vous devez vous arrêter pour prendre un objet dans votre inventaire. Et là, vous laissez la possibilité aux méchants de vous éliminer. Je ne sais pas, il faudrait repenser un peu à la configuration. Pour le reste, c'est correct.

En terminant, je recommande ce jeu aux fans qui aiment les jeux où l'on confectionne des objets, que l'on passe son temps à courir après les composantes, etc. On fait le tour des recettes rapidement et certaines recettes ne semblent guère utiles mais pour les mordus de ce genre de concept, vous en avez pour des heures et des heures de plaisir à jouer.

Gr : 4Gm : 4In : 3 // Dv : 5  (Infini), Prix : 16,99$ (Steam)

Note : 11/15

Site officiel : http://www.dontstarvegame.com/

Bande annonce :