16 mars 2014

Critique de jeu : CASTLEVANIA 2 : LORDS OF SHADOW

C'est avec une certaine anticipation que j'attendais la sortie de la suite du jeu "Castlevania : Lords of Shadow". Il faut dire que j'étais presque passé à coté de son prédécesseur mais comme nous avons eu droit à ce titre en même temps que la sortie console alors je ne me suis pas laissé prier pour l'acheter en prévente. J'ai même joué au démo de ce jeu tellement j'avais hâte de l'avoir. :P Ceci dit, je l'ai apprécié MAIS... Hé oui, il y a un "mais", car je l'ai légèrement moins aimé que son prédécesseur et laissez-moi vous expliquer le pourquoi.

Premièrement, ce jeu est une réalisation de haute qualité tant par sa beauté des graphiques que celui des environnements très stylisés, des personnages et même des monstres. Encore une fois, la compagnie Konami a engagé les services des acteurs anglais tels que Patrick Stewart (Capitaine Jean-Luc Picard de la série télé : Star Trek Nouvelle génération, Professeur Xavier dans XMen ) et Robert Carlyle (Transpotting, Ravenous) pour reprendre leurs rôles respectifs de Zobek et Gabriel Belmont (a.k.a Dracula).

L'histoire se poursuit là où les joueurs avaient terminé le jeu précédent. Est-il d'y nécessaire avoir joué ? Selon moi, oui! Car, je ne vous le cacherai pas, même si ce jeu est un jeu de combats, il est intéressant de connaître l'histoire pour comprendre l'intrigue et la tourmente que vit le personnage principal. Et c'est pour ma part, la raison à laquelle j'ai acheté ce jeu : pour voir la suite de l'histoire et non uniquement pour faire des combats à perpétuité. À présent que Gabriel est devenu l'un des plus puissants Seigneurs de l'Ombre et qu'il fut terrassé il y a plusieurs décennies, le voici de retour dans le monde actuel aux prises avec les forces du Mal qui préparent le règne de Satan sur Terre. Gabriel (a.k.a Dracula) confus et affaibli par sa récente résurrection devra regagner ses forces perdues et empêcher par tous les moyens le retour de la Bête.  

Coté gameplay, ce jeu a été conçu en premier lieu pour une manette de jeu de console. Donc, si vous ne voulez pas vous casser la tête, utilisez-en une! Tout comme son prédécesseur, je vous recommande de bien choisir le niveau de difficulté du jeu. Souvent, le mode "normal" peut sembler "avancé" pour les joueurs qui ne sont pas habitués à ce genre de jeu. De plus, le jeu est plus complexe au niveau des combos à exécuter. Oui, car il y en a un très grand éventail, malheureusement pour ma pauvre dextérité, j'exécutais tout le temps les mêmes combos ou presque mais cela ne m'a pas empêcher de terminer le jeu. Encore une fois, il y a un système de points qui vous permet de faire évoluer votre personnage Gabriel en lui achetant de nouvelles compétences de combats. Le joueur remarquera aussi que dans certains tableaux du jeu, il ne pourra accéder à certains secteurs s'il ne possède pas la compétence adéquate. Toutefois, il est possible de revenir en tout temps à un tableau déjà complété, soit pour faire des objectifs supplémentaires, accéder à des sections jusque là interdites, ou tout simplement pour se cumuler des points. Le fait d'être un Seigneur de l'Ombre amène de nouveaux pouvoirs au visuel intéressant. Tout comme le pouvoir de se transformer en rat, ce qui m'a fait sourire, afin de se faufiler entre les jambes des ennemis et des canalisations environnantes.

Le point négatif est que comparativement à son prédécesseur, il me semblait moins diversifié au niveau des tableaux. Il faut faire des va-et-vient incessants entre les tableaux et cela devient rapidement répétitif et ennuyant, car les monstres reviennent toujours à la vie après un certain temps. J'aime le combat mais là, cela devient rapidement du réchauffé. Même si l'intrigue de l'histoire m'a accroché au départ, je trouvais qu'elle s'étirait inutilement comme si les concepteurs voulaient faire durer le jeu plus longtemps. Et même si celui-ci est plus court que Castlevania : Lords of Shadow 1, j'avais vraiment hâte, vers la fin, de le terminer une bonne fois pour toutes. Je crois que j'étais tanné de toujours me battre dans les mêmes décors sans nouveautés. 

En terminant, je recommande ce jeu aux amateurs de jeux de combats, et ce, à même titre que les jeux comme "Devil May Cry 4" ou "Darsiders".

Gr : 5 Gm : 4In : 4 // Dv : 1 (18 heures), Prix : 59,99$ (Steam)

Note : 13/15

Site officiel : http://www.konami-castlevania.com/fr/castlevania-lords-of-shadow-2/

Bande annonce :