10 août 2013

Critique de jeu : DIRT 3

Holà! Mais qu'est-ce qui s'est passé entre Dirt 2 et Dirt 3 ? Lorsque j'ai vu ce jeu à rabais sur Steam, je me suis dit allons l'acheter puisque j'avais adoré Dirt 2. Oui, je ne suis pas à la base un fan de jeu de courses, car dépendamment du contrôle du jeu, je suis plutôt moyen comme pilote. Mais, Dirt 2 m'avait vraiment impressionné puisque je me suis rendu au 72e niveau de conducteur et j'ai fini toutes les courses. Les graphiques étaient géniaux, l'ambiance incroyable et l'immersion "top notch". On se croyait littéralement être un pilote, vivant dans sa roulotte (interface des menus et sous-menus), et cherchant à faire ses preuves sur les différents circuits jusqu'au sommet de sa gloire.

Nous avions des pilotes concurrents qui nous lançaient des défis de temps à autres, ou nous envoyaient des petits commentaires durant les courses. Et que dire de la musique en général ? Vraiment bonne! C'était un jeu où l'on mélangeait la rapidité et la dextérité manuelle avec une manette de jeu. Or, Dirt 3 a enlevé beaucoup de cette immersion qui entoure les courses et je crois que c'est là, une faute majeure que la compagnie de jeux a commise. 

Dans Dirt 3, les graphiques sont légèrement plus beaux que son prédécesseur. Les arbres, les embûches naturelles, les maisons qui constituent l'environnement sont bien définis. Surtout, lorsqu'il pleut, par exemple. Je dis bien "légèrement" car, même Dirt 2 était vraiment très beau. Et puis, je ne sais pas si tous les joueurs vont vraiment remarquer la différence, cela dépendra de la force du PC qui sera utilisé pour faire exécuter ce jeu. Oui, on a amélioré les spectateurs qui assistent à la course sur les cotés du parcours. On entend même quelques commentaires volatiles, des fans traversent la piste au loin, mais personnellement je m'en fous. 

Entre chaque course, on retourne toujours à un menu très froid, aucune ambiance. Il n'y a plus de commentaires des autres pilotes. On a pas l'impression de jouer un pilote qui veut atteindre le sommet mais plutôt un joueur fade, voici la course 1, voici la course 2, yep, la course 3 est débloquée. Bonne chance! La musique entraînante n'est plus au rendez-vous. Bref, il n'y a plus rien d'amusant, hormis la course en tant que telle. 

Et encore, les développeurs ont eu la gentillesse de placer au sol un tracé lumineux pour nous indiquer la façon de prendre nos virages, etc. Je fais du sarcasme là, tant qu'à y être pourquoi pas un pilote automatique pour la voiture ? Ah oui, au mode normal, la voiture ralentit pour vous dans les virages, génial ? Pas vraiment! Dans Dirt 2, c'était à nous d'anticiper la vitesse, les virages et aussi de contrôler nos dérapages. Si on joue au mode difficile, vous pourrez encore le faire mais vous allez en arracher! Où est passé le mode entre les 2 ? Et même en mode difficile, il y a encore le tracé lumineux au sol... Hum!

Ok. Si on coupe l'ambiance, l'histoire, et que l'on se concentre uniquement sur la course alors dites-moi pourquoi irais-je jouer à Dirt 3 plutôt qu'à un autre jeu de courses qui aurait, non seulement, des courses mais une superbe ambiance en plus ? Si vous répondez qu'il n'y a que la course en tant que telle qui vous intéresse, c'est que ce jeu est pour vous. Quant à moi, je sais qu'il existe d'autres jeux plus amusants et d'une meilleure ambiance que celui-ci. Je crois que cela va me prendre du temps pour le terminer...

Gr : 5Gm : 3In : 2 // Dv : ? () , Prix : 24,99$ (Steam)

Note : 10/15


Site officiel : http://www.codemasters.com/fr/dirt3/360/

Bande annonce :