10 juin 2013

Critique de jeu : REMEMBER ME


C’est le mois de Juin et je ne savais pas trop à quoi jouer alors je me suis lancé dans le jeu « Remember Me » réalisé par DONTNOD Entertainment et distribué par CAPCOM. Ayant vu des bandes annonces, je croyais que ce jeu était un genre d’Assassin’s Creed du futur mais j’étais dans l’erreur. Oui, l’action se déroule dans Néo-Paris où la vieille architecture de la ville est entremêlée de panneaux publicitaires, de lumières écarlates, et de technologies diverses. Toutefois, il s’agit d’un jeu de combats corps-à-corps. Non, ce n’est pas un « Street Fighter » mais cela aurait pu l’être. Peut-être qu’il aurait gagné plus de points auprès des « gamers ».

Je crois que la force de ce jeu est, sans l’ombre d’un doute, la qualité des graphiques. C’est-à-dire les lieux que l’on explore. L’immersion dans le monde de demain est très intéressante. Par endroits, cela me rappelle même un peu le film « Le 5e élément » de Luc Besson. Les personnages ont « look » très Européen, ce qui fait un brin de fraîcheur dans le style futuriste que nous sommes habitués de voir dans les jeux vidéo en général. L’histoire est intrigante, et honnêtement, si cela n’avait pas été de cela, je ne sais pas si j’aurais terminé le jeu car il est très répétitif.


« Remember Me » raconte l’histoire d’une chasseuse de mémoire, Nilin travaillant pour une corporation Memorize qui offre la possibilité d’implanter, altérer et supprimer des segments de la mémoire chez les gens. Ça fait un peu « Total Recall » le film! Bref, cette jeune femme Nilin se réveille au centre de recherche de la corporation avec sa mémoire effacée. Grâce à un mystérieux inconnu, Edge, elle s’enfuira du centre, deviendra fugitive en aidant une faction de rebelles contre la manipulation mémorielle et partira à la recherche de son passé. Malgré que cette histoire contient un bon nombre de clichés déjà vu ailleurs, la façon dont le tout est présenté et ficelé, cela suscite mon intérêt à continuer.

Oui, les décors sont très beaux et les personnages se meuvent avec fluidité, par contre, on se rend vite compte que le jeu se résume à ceci : on escalade des bâtiments, on atterrit sur une plateforme, on se bat contre des méchants et on recommence la recette. On escalade des bâtiments, on atterrit sur une plateforme, on se bat contre des méchants et ce, jusqu’à la fin du jeu. Il existe 4 endroits environ dans le jeu où il faut altérer la mémoire d’un personnage-clé pour le convertir, en quelque sorte, à sa cause. C’est tout. Cette nouveauté du jeu ne m'a fait ni chaud, ni froid. C'est ok.

Finalement, on réalise que c’est un jeu de combat, voilà! Il y en a qui disent que cela fait penser au style de combats comme dans le jeu Batman Arkham City. Euh, pas vraiment! En fait, le personnage est incapable de bloquer les coups des adversaires et de riposter. Il faut qu’il tourne en rond, fait des pirouettes pour éviter les coups sans relâche. Au début, c’est amusant mais cela devient rapidement ennuyant. Oui, mais il y a les combos et leur configuration certains me diront. On crie à la nouveauté. Erreur! On ne crée pas des combos de toutes pièces. Il n’y a que 4 types de combos à faire dans le jeu. Donc, c’est assez limité et répétitif.

La nouveauté : c’est qu’il y a 4 types d’effets aux coups que l’on donne, et ce, divisés en 4 couleurs distinctes. Et ce sont ces couleurs que l’on affecte aux combos. Alors, selon les couleurs que vous avez débloqués au fur et à mesure que vous gagnez de l’expérience dans le jeu et que vous avez placés dans votre combo, le coup est plus fort, ou vous permet de régénérer plus de points de vie, ou vous récupérez du temps pour effectuer des super combos, etc. Bref, c’est un peu compliqué à expliquer et surtout, ce n’est vraiment pas nécessaire dans le jeu. Avoir su que « Remember Me » était un jeu de combats, si j'avais été la compagnie,  j’aurais misé plus sur la diversité des coups à donner que sur leurs effets en soi. 

Pour le prix que j’ai payé, 49,99$ versus le temps joué, environ 9 heures. C’est trop cher à mon avis. Toutefois, j’avoue que si le jeu avait duré plus longtemps, j’aurais vraiment décroché. Disons que la conclusion arrive juste au moment où j’allais commencer à trouver ce jeu ennuyant. Un autre point négatif : c’est concernant l’interaction avec le décor. Il n’y en a pas. On ne peut pas déplacer d’objets, c’est très linéaire comme environnement et il n’y a qu’une seule façon de se rendre du point A au point B. Et en plus, on vous l’indique avec des flèches. :P Dur de se perdre! Bien sûr, ils ont mis des trésors cachés mais je ne me suis même pas casser la tête à tous les trouver puisqu’en faisant toujours les mêmes combos et les mêmes cabrioles, j’ai vaincu tous les méchants pareillement.

En terminant, je crois que la compagnie va se risquer à faire une suite à ce jeu, ce qui est correct. Cependant, un conseil, les graphiques sont parfaits, l’histoire intéressante, c’est le reste qui fait défaut. À mon avis, si cela est pour être un autre jeu de combats, il faut qu’il porte une attention particulière à ce qui se fait sur le marché et s’en inspirer. Cette compagnie a un bon potentiel avec cette idée de jeu, il faut qu’elle l’exploite encore plus. Pour les « gamers », je vous recommande d’attendre qu’il descende de prix avant de l’acheter. 



Gr : 4Gm : 3In : 4 // Dv : 1 (9  heures), Prix : 49,99$ (Steam)

Note : 11/15

Site officiel du jeu : http://www.dont-nod.com/category/projets/rememberme-fr/

Bande annonce anglaise :