02 janvier 2012

Critique CD : Adagio - Sanctus Ignis (2001)

Style : Progressive Metal
Compagnie : Limb Music


La période des guitares-héros, comme j’ai suivi ce mouvement dans le milieu des années 80. Et voilà qu’un compatriote français prénommé Stéphan Forté, jeune guitariste talentueux qui nous offre son premier album à 24 ans. Alors, je me suis dit : « Encourageons-le! » Dès les premières notes, j’étais déçu par son manquant flagrant d’originalité. Tellement que j’ai mis le CD de coté dans ma collection. Et j’y suis revenu quelques mois plus tard, quand il n’y avait plus grand-chose sur le marché Power Metal.

Je n’ai aucun doute du talent et de l’effort que Stéphan a mis dans cet album et, je ne doute pas de la dextérité de ses doigts, très déliés, pour nous offrir ces solos mais il n’a aucune identité propre à lui. En écoutant, cet album je me suis revu dans les années 80 et les albums de Yngwie Malmsteens me sont revenus en tête. Surtout « Odyssey » avec la voix de David Readman qui ressemble étrangement à celle de John Lynn Turner. Cependant, il y a plus que cela. Notre guitariste est influencé aussi par John Petrucci, et sa musique possède des passages très similaires à Dream Theater. En fait, je crois qu’il a essayé de combiner le meilleur de ces deux mondes et cela a donné Adagio. Voilà tout.

C’est pour cette raison que j’ai eu de la difficulté à digérer cet album mais une fois que j’ai accepté cette réalité, il m’a semblé beaucoup plus intéressant. C’est un album de néo-classique qui, à mon avis, s’adresse aux fans de ce style et de guitares-héros. Il n’y a que la production sonore qui ne me plaît guère. Le son est trop compressé et mid. Il aurait pu faire mieux sur cet aspect car après tout, c’est un guitariste qui a de l’oreille. Et pour ceux et celles qui n’ont pas connus cette période des guitares-héros et ne connaissent ni John Petrucci ou Malmsteens, et been, Stéphan Forté va vous impressionner grandement.

Mes chansons préférées : "The Inner Road" qui fait très Dream Theater à l’occasion ainsi que la chanson « Seven Lands of Sin ». Je recommande cet album uniquement aux fans de ce genre, et peut-être aussi aux amateurs de musique progressive.
Note 7.7/10
Liste des pistes :

01. Second Sight
02. The Inner Road
03. In Nomine
04. The Stringless violin
05. Seven Lands of Sin
06. Order of Enlil
07. Sanctus Ignis
08. Panem et Circences
09. Immigrant song (Led Zeppelin)
10. Niflheim (Bonus track demo)