02 janvier 2012

Critique CD : Angra - Angel's Cry (1993)

Style : Power Metal
Compagnie : SPV Records 




Le début des années 90, la nouvelle vague musicale Power Metal (ou speed metal mélodique) était en plein essor. Et ce, sur le marché métal international. Alors que bien des gens pensaient que le style n’appartenait qu’aux Allemands tels que Helloween, Gamma Ray ou Blind Guardian, voilà que des Brésiliens s’amènent dans le décor à la surprise de tous et, redéfinissent une nouvelle orientation musicale au Power Metal. Il s’agit d’Angra. Attention, ces brésiliens sont particulièrement talentueux et connaissent leur musique sur le bout des doigts. Nous sommes en présence de musiciens qui possèdent des études en musique classique. Cela se ressent sur leur premier album officiel.

La raison pour laquelle j’ai acheté cet album avant même de l’écouter, ce fut parce que je connaissais le chanteur « André Matos » que j’avais connu sur l’album « Theater of Fate » de Viper Brasil et, j’avais été fort impressionné. Je ne pouvais croire lorsqu’il avait quitté cette formation qu’il ne continuerait pas sa carrière musicale. Avec Angra, lui et ses compères nous ont livré un véritable coup de poing à la mâchoire. De la musique bien réalisée, intelligente et agréable à entendre tant au niveau du simple auditeur que du mélomane, ou musicien averti. De plus, cet album a été enregistré au Kai Hansen Studio et je me suis dit que notre cher fondateur du mouvement Power Metal ne pouvait appuyer un groupe que s’il était certain de son potentiel. Il avait raison en tout points. Angra, c’est de l’excellent Power Metal avec une touche néo-classique et progressive par endroits. Du travail avec des arrangements faits de main de maître.

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore le vocal d’Angra, à mon avis, je ne pensais pas rencontrer un chanteur pouvant avoir un « range » aussi élévé dans sa voix, à part Micheal Kiske (chanteur d’Helloween à cet époque). Je me trompais André Matos a sur cet album une voix si haute que l’on jurerait, à certaines occasions, qu’il s’agit d’une fille. Surtout, sur la reprise de Kate Bush "Wuthering Heights" qui est absolument génial. À la première écoute et à mon grand plaisir, je dois vous dire que Angra m’a rappelé immédiatement Viper Brazil et l’album « Theater of Fate ». La similitude entre quelques passages de « Angels Cry » et « Prelude to Obliveon » est assez évidente. Et ce, pour les auditeurs avertis qui aiment ce style.

Pour la production sonore, elle est bonne mais je crois qu’elle aurait pu être mieux en ce qui a trait à la sortie des albums de Power Metal durant les mêmes années. Toutefois, cela n’empêche pas d’apprécier l’excellence de la musique. J’apporterai aussi une attention particulière aux solos de guitares qui sont vraiment intéressants et très techniques. Pour les auditeurs qui sont guitaristes, vous ne serez pas déçus. Les guitaristes Kiko Loureiro et Rafael Bittencourt sont probablement le meilleur duo dans le mouvement Power Metal. Il ne faut pas oublier les passages de basse de Luis Mariutti qui sont bien exécutées. Oui, car en général, dans la musique métal (à part Iron Maiden), les bassistes passent souvent inaperçus.

Quant à moi, je pense qu'Angra a amené le mouvement speed métal mélodique à une étape de plus dans son avancement sur la scène heavy métal internationale en démontrant qu’il était possible d’améliorer le style en y incorporant des arrangements classiques et même des beats un peu plus latins. Je salue cet effort musical grandiose. Les chansons qui m’ont accrochées dès la première écoute fut l’excellente chanson « Carry on » avec ses paroles positives qui me redonnent de l’énergie quand je suis découragé, « Angels Cry » et l’intro de la chanson plus latino de « Never Understand ». En l’entendant, on s’imagine le soleil qui se lève sur un paysage brésilien, et en lisant les paroles, c’est effectivement ce que le chanteur nous raconte. Et cela mes amis, c’est du véritable talent, un savoir-faire dans la composition et des arrangements musicaux que ce n’est pas le premier venu qui peut faire cela. Lorsque un compositeur est capable de projeter une image en musique alors il est fort.

C’est un album « classique » du mouvement Power Metal. Il démontre à un point précis dans le temps, comment le style a évolué vers ce que l’on connaît aujourd’hui. Je recommande cet album aux fans de Power Metal, peut-être pas nécessairement aux maniaques de rapidité inconditionnels mais pour ceux qui recherchent la mélodie, et ceux qui savent apprécier la musique bien faite. Même que je le recommanderai aussi pour les musiciens à en devenir.
Note : 9/10
Liste des pistes :

01. Unfinished Allegro
02. Carry On
03. Time
04. Angels Cry
05. Stand Away
06. Never Understand
07. Wuthering Heights
08. Streets Of Tomorrow
09. Evil Warning
10. Lasting Child (Part I - The Parting Words / Part II - Renaissance)