02 janvier 2012

Critique CD : Angel Dust - Border of Reality (1998)

Style : Heavy Metal
Compagnie : Century Media


J’ai découvert Angel Dust par pur hasard. Je ne connaissais pas le groupe avant de voir ce CD sur les étagères du magasin de disques. En fait, c’était une période où j’avais une légère saturation du Power Metal mélodique, et je cherchais quelque chose à mettre sous la dent. Je n’avais rien acheté depuis un bon petit bout de temps, et je me suis dit : « Ok, essayons cela! » Wow! J’ai été surpris de l’excellente production sonore de cet album qui est vraiment en béton. Quant à la musique, c’est du bon heavy metal bien travaillé. Vous avez bien lu! Heavy.

Angel Dust m’a surpris, car je crois que je qualifierais leur musique de très actuelle. Je veux dire que lorsque l’on parle de heavy metal traditionnel, on s’imagine du Judas Priest, Iron Maiden, ou même encore du Black Sabbath. Angel Dust n’est pas comme cela. Au contraire, il en est loin, et pourtant, c’est du heavy metal. Il y a du clavier mais il n’est pas utilisé à la façon de Stratovarius, ou Rhapsody. Il est un instrument d’accompagnement, un peu dans l’ordre d’idée de Deep Purple. Il n’y a pas de prouesses à la guitare, du genre néo-classique ou guitare hero. Les riffs de guitares torquent sans en être rapides et agressantes comme le thrash par exemple. Leur musique est vraiment bien composée. Je me risque en disant cela, je vois Angel Dust comme la musique heavy de Deep Purple ou Dio dans les années 80 avec un son plus actuel. Bien sûr, il y a quelques passages un peu thrash mais pas beaucoup. Il ne faut pas oublier qu’Angel Dust a déjà sorti deux albums de thrash métal dans les années 80 : "Into the Dark Past" et "To Dust You Will Decay". Le groupe s’est séparé ensuite, et il s’est reformé pour nous offrir, 10 ans plus tard, « Border of Reality ». Alors, tant qu’à moi, Angel Dust d’avant et aujourd’hui, c’est deux groupes différents.

Coté vocal, Dirk Thurisch a du charisme et de la chaleur dans la voix. Ce n’est pas le genre de voix aigue, ni trop grave. En fait, il me fait penser à Ronnie James Dio, non pas par ses intonations de voix, mais plutôt pour le type de vocal qui est mélodique juste à point pour du heavy metal. Pas trop non plus. Oui, nous sommes en présence d’un band heavy metal de qualité. Coté production sonore, c’est le top. On entend tout. Tout est bien dosé, il n’y a pas d’instruments qui prennent le dessus sur d’autres.

Mes chansons préférées sont « Border of Reality » qui commence l’album avec un rythme entraînant et un refrain accrocheur. « No more Faith » qui est plus thrash et coupante dans les riffs de guitares. Chaque fois que j’entend « Centuries », j’ai tout simplement une envie folle de faire du headbang, et finalement, « Behind the mirror » qui est une chanson aux multiple variations de tempos (un peu progressif). De toute façon, je recommande cet album aux fans de heavy metal, autant ceux traditionnel ou non, avec une tendance un peu Deep Purple, Dio sur les bords. Héhéhé! Encore une fois, je le dis c’est de l’excellent heavy metal actuel.
Note 8.5/10
Liste des pistes :

01. Border of Reality
02. No More Faith
03. Nightmare
04. Centuries
05. When I Die
06. Where the Wind Blows
07. Spotlight Kid
08. Behind the Mirror
09. Coming Home