21 novembre 2017

Critique de jeu : RUINER


Même si je ne suis pas le plus grand fervent des jeux de tirs en vue isométrique, laissez-moi vous parler de Ruiner. Il se démarque de ses concurrents sur plusieurs aspects : son look futuriste qui ne va pas sans nous rappeler un monde comme celui de Blade Runner ou encore, celui de la série des jeux de Shadowrun. Il y a des animations 3D fréquentes entre les divers tableaux à explorer, et finalement, il y a de la musique techno qui agrémente bien notre envie de tirer sur tout ce qui bouge. :)

Ruiner se déroule en 2091 où les implants cybernétiques font maintenant partie intégrante de la population. Parmi ces humains augmentés, il y a vous!!! Un curieux personnage qui se balade avec un casque de moto sur la tête et qui se fait hacker le cerveau afin de devenir la marionnette d'un inconnu lors d’un complot de meurtre. Mais voilà, vous réussissez à vous défaire de votre emprise avec l’aide d’une mystérieuse pirate informatique et qui vous donnera la chance de vous venger contre ceux qui ont fait atteinte à votre vie. Et aussi, qui ont kidnappé votre frère par la même occasion. Alors, armé d’un fusil et d’une barre de fer, vous descendez dans les entrailles de la ville futuriste afin de réclamer vengeance auprès des coupables qui s'y cachent.

Ce jeu a été conçu pour être joué en premier lieu avec une manette pour PC. Cela prend un minimum de dextérité, car les 2 joysticks de votre manette seront mis à l’épreuve. Dans le jeu, vous pouvez faire évoluer votre personnage en compétences et ce, en gagnant du karma, mais curieusement, je n’y ai pas porté la moindre attention et j’ai terminé le jeu tout de même. Il y a une panoplie d’armes que vous pouvez utiliser pour des résultats différents. Mon intérêt a été conservé jusqu’à la fin. Toutefois, si le jeu avait duré plus longtemps, il est possible que j’aurais fini par décrocher à cause de sa légère répétition des tableaux.

Ceci dit, c’est un jeu intéressant et qui mérite d’être joué si vous aimez le genre. Il n’est pas difficile en soi, à moins d’y jouer à un niveau de difficulté plus élevée. Pour le prix, c'est une bonne valeur.

Gr : 5Gm : 5In : 4 // Dv : (6 heures), Prix : 21,99$ (Steam)  

Note : 14/15

Site officiel : http://ruinergame.com/

Bande-annonce : 

19 novembre 2017

Critique de jeu : GET EVEN



Voici un jeu fort intéressant auquel j’ai eu la chance de jouer ces derniers temps : Get Even. Il s’agit d’un jeu d’enquêtes (thriller psychologique) avec une vue d’ensemble à la première personne (FPP). Donc, nous voyons à travers les yeux du personnage principal. Ceci est une belle réalisation de la compagnie Farm 51 et distribuée par Bandai Namco. Depuis quelques années déjà, les jeux de mystères et d’horreurs regagnent en popularité. On a qu’à penser à Outlast, Alan Wake ou encore Resident Evil (le dernier volet), le genre de jeux où l’on plonge le joueur dans une ambiance stressante. Que ce soit par la musique, les décors sinistres ou encore les adversaires à affronter.

Pourtant, Get Even et ce, même si l’atmosphère est intrigante N’EST PAS un jeu où vous devez courir pour sauver votre vie, ou encore être un habile tireur d’élite contre les ennemis. En fait, il repose plus sur votre sens de l’observation et votre habilité à percer le mystère de son histoire. Oui, il y a quelques combats, mais rien d’insurmontable de ce côté. On pourrait même dire qu’il se combine admirablement bien avec un jeu de furtivité.

Le jeu nous raconte l’histoire de Cole Black. Un homme amnésique qui se réveille dans un vieil asile psychiatrique abandonné à la suite d’une tentative ratée pour sauver une jeune fille attachée à une bombe. Rapidement, l’homme se rend compte qu’il est prisonnier d’un mystérieux médecin qui doit l’aider à se souvenir de ce qui l’a conduit dans ces lieux. Grâce à une nouvelle méthodologie expérimentale, Cole Black tentera de voyager à travers ses souvenirs à la découverte de la vérité.

Juste pour son scénario original, Get Even en vaut vraiment le détour. Armé d’une caméra à multiples fonctions, le personnage principal devrait recueillir des indices à propos des événements marquants qu’il a vécus. Sa caméra possède un détecteur de mouvements, une vue infrarouge, un éclairage ultraviolet (pour détecter les traces de sang que l’on ne peut voir à l’œil nu ) et un système d’analyse d’indices. Tout cela dans le but de connaître la vérité sur ce qui s’est réellement passé. Et bien sûr, un pistolet avec silencieux pour les ennemis potentiels.

Côté gameplay, ce jeu peut se jouer facilement avec la souris et le clavier. L’utilisation et la configuration des touches demeure simples. La musique est excellente, et se marie très bien à l’ambiance. Pour tout vous avouer, j’ai eu une bogue vers la fin du jeu (crash au bureau) et, je dois vous l’avouer (mais sans trop vous en dire) que, pour ma part, vers la fin, j’avais un peu hâte que cela se termine. :P Malheureusement, dans ce genre de jeux, il est souvent difficile de garder l’intérêt du joueur jusqu’à la fin. Cependant, tout s'est bien terminé.

En conclusion, je recommande aisément ce jeu pour tous les amateurs (joueurs) de ce style de jeux, et même ceux qui ne le sont pas et qui voudraient essayer quelque chose de différent. Comme je le disais au début de ce texte, c'est une belle réalisation. À essayer!

Gr : 5Gm : 5In : 4 // Dv : (10 heures), Prix : 32,99$ (Steam)  

Note : 14/15

Site officiel : http://www.getevengame.com/fr/

Bande-annonce : 

05 novembre 2017

Critique de jeu : DISHONORED - DEATH OF THE OUTSIDER


Que puis-je dire sur ce nouveau volet de Dishonored - Death of the Outsider que je n'ai pas déjà dit sur les autres jeux de la série ? Il se situe dans le même ordre d'idée et aussi de jouabilité que Dishonored et Dishonored 2. Toutefois, et à mon humble avis, il est aussi le maillon le plus faible de tous. :( Et ce, même si l'histoire est moins captivante que ses prédécesseurs, je le vois comme une simple étape pour clore la boucle dans l'histoire. De plus, même si plusieurs joueurs sur le net ne semblaient pas du tout aimer le personnage de l'Outsider, moi, personnellement, il ne me dérangeait pas. Cela nous expliquait pourquoi nos assassins possédaient leurs pouvoirs, etc, etc.

Ceci dit, un autre point est que ce jeu offre des pouvoirs plutôt limités pour le personnage principal. Pour la plupart, ce sont des pouvoirs qui ne sont pas très utiles, avec des babioles comme la fusion de runes, etc. Seule la téléportation a été utile, pour le reste, c'est bof! Je veux dire que cela ne vous empêchera pas de réaliser le jeu au complet que vous utilisiez ou non les ressources mises à votre disposition (objets, compétences, etc.) À croire que les créateurs du jeu ne voulaient que nous offrir une version "vanille" de ce qu'ils avaient fait jusqu'à présent dans cette série. Ce jeu aurait pu être tout simplement un DLC.

Pour l'histoire, elle se déroule après les événements de Dishonored 2, nous retrouvons la pirate Billie Lurk qui se lancera à la recherche de son ancien mentor Daud. Celui-ci, âgé de plusieurs années et aussi sur le point de s'éteindre, il lui demandera une dernière fois, en gage du bon vieux temps (et de son honneur), son aide pour assassiner  l'Outsider. Elle acceptera de réaliser son dernier souhait.

Pour le reste, et au risque de me répéter avec les critiques précédentes de la série, nous sommes en territoire connu. Même graphique et même gameplay. :P Cependant, il y a moins de pouvoirs. D'ailleurs à ce sujet, il existe une option supplémentaire au jeu qui permet d'avoir certains pouvoirs de Dishonored 2 dans ce jeu-ci. Bon. Par le temps que je découvre cela, j'avais déjà terminé le jeu...

Encore une fois, au début du jeu, j'ai voulu jouer de manière furtive. Curieusement, et je ne sais pas si c'était un bug ou pas, mais peu importe ce que je faisais en matière de furtivité (cacher les cadavres, être silencieux, etc.), on finissait toujours par me découvrir. :( Donc, j'ai fini le jeu en fonçant dans le tas!!! De toute façon, comme les autres jeux, il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon d’y jouer. :P

En conclusion, ce jeu est plutôt ordinaire et n'apporte rien de nouveau comparativement aux autres jeux de la série. En fait, je le recommanderais uniquement aux gens qui veulent terminer l'histoire concernant  l'Outsider. Et pour les autres types de joueurs, je crois qu'ils trouveraient mieux leurs comptes en essayant Dishonored 2 par exemple. Ce jeu n'est pas un essentiel dans la série...

Gr : 5Gm : 4In : 3 // Dv : (10 heures), Prix : 39,99$ (Steam)  

Note : 11/15

Site officiel : https://dishonored.bethesda.net/fr/outsider

Bande-annonce :