02 avril 2018

P.V.M : Forgotten Tales - March For Freedom

Il y a longtemps de cela, au début des années 2000, j'étais le gérant du tout premier groupe canadien de Power metal. À l'époque, nous avions reçu de superbes critiques de la part de la scène métal internationale (revues, radio, webzines, etc.)

Aujourd'hui, à titre de souvenir, voici le vidéo de la chanson "March For Freedom" que nous avons enregistré durant le dernier spectacle de Power Nation (et lors du passage de la chanteuse Sonia sur scène (2017)).

Bonne écoute!


Pour toutes autres informations à propos de Power Nation, consultez la section à cet effet sur ce blog.

24 mars 2018

Critique de jeu : DUNGEONS 3


Il m’aura fallu, à peine quelques mois après avoir joué à Dungeons 2 pour me lancer dans ce jeu-ci, car je m’étais dit que je voulais attendre un peu avant de faire la suite pour ne pas m’essouffler, mais je n’ai pas pu résister. Et je me suis bien amusé! :) Dommage que cela ait passé trop vite à mon goût malgré la trentaine d'heures que j'y ai consacré, mais le jeu offre des modes de batailles rapides ou encore interminables pour les fans de jeux de type « Defense Tower ».

Que puis-je dire de plus que je n’ai pas déjà couvert dans la critique du jeu précédent ? Hé bien, le jeu est très similaire au point de vue stratégie. Il s’agit toujours de construire, avec des matériaux que l’on doit trouver et/ou développer, un antre maléfique pour conquérir le monde des humains à la surface. En tant que maître de donjon, vous devez aussi protéger votre territoire contre les ennemis (héros). On y retrouve aussi des nouveautés et aussi de nouvelles fonctionnalités pour accomplir vos sombres desseins.

Hormis les nouveautés du jeu, les concepteurs ont misé un peu plus sur l’histoire. En fait, le joueur reprend son titre de maître du donjon qui s’ennuie à mourir alors qu’il a conquis (lors du jeu précédent) tout ce qui existait autour de lui. :P Mais voilà, après des mois et des mois de dépression, le maître du donjon découvre enfin un nouveau continent rempli de méchants héros à conquérir. Alors, pour mettre en marche ses idées de guerre, le maître du donjon ira jusqu’à corrompre une elfe noire et prêtresse Thayla. Et ce, pour s’infiltrer sur ce territoire rempli de bonté (eurk!). Fille adoptive de Tanos, l’un des plus grands défenseurs du royaume, Thayla sera envoûtée par le côté obscur (hum!) et partira en guerre contre ses anciens compatriotes.

Évidemment dans ce jeu, il y a le retour de notre bon narrateur avec son humour un peu moqueur. Le joueur retrouvera plein de références aux Seigneurs des Anneaux, World of Warcraft, etc., etc. Il ira même se disputer contre Thayla  pour attirer l'attention du joueur, c'est à dire vous! :) Bref, vous aurez compris que l'humour est vraiment au cœur de ce jeu. Il y a des clins d’œil à peu près à tout ce qui se fait dans le monde fantastique médiévale, et même plus.

Côté gameplay, vous y jouez avec le clavier et la souris. Cependant, je ne l’ai pas essayé, mais je crois qu’il est possible aussi d’y jouer avec la manette pour PC. D’ailleurs, malgré toutes les nouveautés dans le jeu et aussi la modification générale du design (aspect visuel) d’avec son prédécesseur : il y a un point négatif qui m’a fortement déplu, c'est la sélection des monstres! Voyez-vous je jouais exclusivement avec la souris, et j'ai appris plus tard que la sélection des monstres devait se faire avec les touches : F1, F2, F3, F4, etc. Avant que je m'en rende compte, j’avais passé plusieurs heures à vociférer plusieurs fois. Car, en temps de batailles, souvent il faut s’empresser de sélectionner les bonnes unités de combat, et on ne les veut pas nécessairement toutes sur le terrain. :P

Or, je me suis demandé, à moins que ma mémoire me fasse vraiment défaut, un clic de la souris sélectionne un monstre en particulier! Un double-clic sur un monstre sélectionne tous les monstres du même type dans le donjon, non ? Elle est passée où cette fonctionnalité ? Je me trompe peut-être, mais je vous avoue que j’aurais aimé sélectionner qu’une seule catégorie de monstres à la fois pour l'envoyer au combat tandis que les autres continuent à travailler dans le donjon, à puiser du mana par exemple.

Parlant de puiser du mana, les petits dragons de feu m’ont particulièrement frustré dans ce jeu puisque lorsqu’ils meurent, cela prend une éternité avant de ressusciter. Et comme ils sont les seuls à récupérer du mana, plusieurs fois, je me suis fait prendre lors de combats sans mana puisqu’ils étaient encore en train de récupérer de leurs blessures. En fait, il était plus simple pour moi de m’en débarrasser dans le puits aux sacrifices que d’attendre qu’ils récupèrent leurs santés. (???) Sans compter que ce sont aussi les seuls monstres qui s’arrêtent complètement de travailler à partir du niveau 4 si on ne leur crée pas une piscine à mana pour qu’ils gagnent des niveaux supplémentaires. Tous les autres monstres continuent de travailler dans le donjon, et ce, peu importe leurs niveaux. Ce fut le seul point négatif du jeu. :(

En terminant, je recommande aisément ce jeu à tous les types de joueurs, c’est un bon passe-temps agréable et drôle à la fois. :) Pour ceux et celles qui aiment la stratégie, vous allez adorer! Et je crois que je ne m’en lasserai pas de si tôt avec les modes de batailles perpétuelles...   

Gr : 5Gm : 4In : 5 // Dv : 1 (30 heures), Prix : 43,99$ (Steam)  

Note : 14/15

Site officiel : https://www.kalypsomedia.com/us/753/dungeons-3/pc/steam-version

Bande-annonce :

19 mars 2018

Critique de jeu : LITTLE NIGHTMARES


Depuis les dernières années, on remarque de plus en plus la sortie de jeux 2D (scroller) qui sont à la fois mystérieux et intrigants. On a qu’à penser au jeu « Limbo » ou encore « Inside» (il y a quelque temps déjà) et où l’on vous plonge dans un univers dont on ne vous explique pas trop les détails de l’histoire. Alors, votre imagination ne peut que se balader en tentant de découvrir la vérité. Et à mon avis, c’est ce qui suscite un intérêt particulier chez les joueurs. Du moins, pour moi, cela attire définitivement mon attention... 

L’histoire, c’est celle d’un petit humain (???) — en apparence — et qui se promène à travers un énorme bateau à la recherche de la sortie. Cependant, ce bateau n’est pas tout à fait inhabité puisque d’autres humains à l’apparence difforme et grotesque (et énormes comparativement à vous) semblent coexister dans ces lieux sombres et lugubres. Tel un rat, vous serez poursuivi à travers les immenses pièces afin d’échapper aux poursuivants ou encore, pour tenter de vous frayer un chemin vers la sortie.

Les graphiques sont stylisés pour ce genre de jeu qui nous rappelle presque l’univers de Tim Burton. L’ambiance est intéressante et les lieux sont sombres (manque de lumière) et ce, afin d’agrémenter le suspense. Il n’y a que notre héros qui est vêtu d’un imperméable jaune et d’un briquet pour y voir quelque chose dans les endroits les plus obscurs. Little Nightmares est un jeu de puzzles, mais pour être honnête avec vous, il est d’une simplicité assez incroyable. Je veux dire, à part vous échapper de vos poursuivants et de jouer de manière discrète, il n'y a rien pour y casser la tête. Il y a des lampes et des chandelles que vous pouvez allumer lors de votre route, et ce, afin de sauvegarder votre progression dans le jeu.

Ce jeu se joue très bien avec la manette Xbox pour PC, mais il s’adapte aussi bien avec le clavier et la souris. Il n’y a pas de combos à faire. Vous ne devez que vous déplacer et/ou encore déplacer des objets sur votre passage. Quelques fois, vous serez amener à tirer des objets contre des cibles et transporter des objets sur de courtes distances.

En terminant, c’est un jeu intéressant, bien réalisé et si vous aimez le style, je crois qu’il pourrait vous plaire. Le seul bémol est qu’il est court. Moins de 4 heures. 

Gr : 5Gm : 5In : 4 // Dv : 1 (4 heures), Prix : 24,99$ (Steam)  

Note : 14/15

Site officiel : https://fr.bandainamcoent.eu/little-nightmares

Bande-annonce :