01 octobre 2017

Critique de jeu : HELLBLADE SENUA'S SACRIFICE


Il y a de ces jeux qui nous prennent par surprise et en voici l’un d’eux. :) Provenant d’une compagnie de jeux modeste Ninja Theory, j’étais loin de me douter de sa qualité incroyable, tant au niveau de ses graphiques, de son gameplay et de son histoire. Ceci est, sans aucun doute, l’un de mes coups de cœur de l’année 2017

Cependant, ce qu’il faut savoir en premier lieu, c’est que ce jeu ne s’adresse pas à tous les types de joueurs. C’est davantage un suspense psychologique qui nous entraîne au fond des abysses de la jeune guerrière : Senua. Un voyage de solitude et de souffrances à la fois physique et spirituelle. Pour l’occasion, et afin d’accentuer le suspense, les concepteurs du jeu ont eu recours à de l’aide de psychologues afin de bien simuler les hallucinations auditives que peuvent ressentir les gens atteints de psychose. Et c’est ce qui semble être le cas du personnage principal de ce jeu. 

Et même s’il y a quelques combats à faire, c’est un jeu de puzzles avant tout. :) C’est une histoire à découvrir, une ambiance qui nous submerge. Je pourrais rapidement faire un parallèle avec un autre type de jeux qui a recours au même genre d’ambiance : Outlast. Toutefois, Hellblade Senua’s sacrifice n’est pas un jeu d’horreurs proprement dit. L’histoire est celle de Senua, une jeune guerrière, qui a tout laissé derrière elle afin d’embarquer dans une aventure solitaire qui l’a conduira aux enfers, et ce, afin d’y trouver son salut.

Basée sur la mythologie celtique et nordique, le joueur découvrira au fur et à mesure les raisons véritables de la quête de la jeune femme. Les graphiques sont tout simplement d’un réalisme incroyable (comme un film). De plus, les concepteurs ont utilisé des capteurs de mouvements afin de rendre les mouvements du corps du personnage à l’écran, ainsi que ses expressions faciales d’une grande fluidité et crédibilité. Sur cet aspect, la compagnie rivalise facilement avec les grandes compagnies de jeux de vidéo de ce monde en matière de qualité graphique. Elle n’a pas à avoir honte du tout de son produit qui se classe parmi les meilleurs selon moi. 

Côté gameplay, cela peut se jouer avec la manette pour PC ou encore le clavier et la souris. Pour ma part, j’y suis allé pour la manette PC et je dois souligner que ce jeu est facile d’utilisation. La seule difficulté en tant que telle serait la complexité des puzzles (s’il y a lieu) et les combats si vous avez opté pour jouer à un mode difficile. Sur ce point, je dois dire que le fait que le jeu se veut intuitif, j’aurais aimé tout de même avoir un petit tutoriel pour les combats parce que je suis mort une fois ou deux inutilement (au début du jeu) avant de découvrir que je pouvais faire ralentir le temps avec le focus. :P Pour les puzzles, c'est toujours le même principe : i.e. découvrir des éléments du décor qui forment des runes en apparence. Et grâce à ces runes, vous pourrez ouvrir des portes et accéder à une étape suivante dans le déroulement de l'histoire.

Un autre aspect du jeu fort intéressant : c’est probablement le son. Les concepteurs du jeu recommandent d’y jouer avec une paire d’écouteurs, et ce, afin de bénéficier de l’effet ambiophonique des lieux et des bruits environnants. Mais tout particulièrement, les voix multiples que Senua entend tout autour d’elle et qui donnent justement une autre dimension inquiétante à la façon de jouer au jeu.

En terminant, même si ce jeu ne s’adresse pas à tous les publics, mais plus pour les adultes, je le recommande facilement. Il m’a tout simplement captivé du début à la fin. Ce fut une agréable surprise d’un produit d’une extrême qualité. Espérons en voir peut-être une suite un jour, ou encore une autre réalisation de ce genre par cette compagnie qui a surpris bien des gens ces derniers temps avec cette belle réalisation.

Gr : 5Gm : 5In : 5 // Dv : (7 heures), Prix : 32,99$ (Steam)  

Note : 15/15

Site officiel : http://www.hellblade.com/

Bande-annonce : 

P.V.M : DragonForce - Midnight Madness

Un nouveau vidéo de DragonForce...

25 septembre 2017

Critique de jeu : LIFE IS STRANGE - BEFORE THE STORM (Ep. 1)


Il était plus qu’évident pour moi : après le coup de cœur du jeu original : Life is strange, et en plus, après avoir lui décerné le prix du meilleur scénario des jeux en 2015 sur ce blogue, il fallait que j’achète celui-ci dès sa sortie. :) Bien sûr, mes attentes étaient grandes et je n’ai pas été déçu. Ok. Peut-être un peu, mais légèrement...

En fait, ce qu’il faut savoir à propos de ce jeu-ci, c’est qu’il se déroule avant le jeu original. Un genre de prequel, quoi! Donc, l’histoire est basée principalement sur la jeune rebelle : Chloe Price. Après le départ de sa meilleure amie Max vers Seattle, Chloe est totalement désintéressée par tout ce qui l’entoure. Son père est mort depuis quelque temps, sa mère s’est fait un nouveau copain (très chiant), l’école ne semble plus d’aucun intérêt pour elle et elle évapore sa solitude dans la consommation de cannabis. 

Cependant, lors d’une soirée mouvementée à un spectacle de musique punk rock, elle fera connaissance de Rachel Amber, la fille la plus populaire du campus et de ses environs. Sa fascination pour cette jolie jeune femme qui semble posséder tout pour elle, l’amènera à l’accompagner dans un petit voyage afin de sécher les cours. Toutefois, Rachel ne semble pas aussi parfaite que Chloe et les autres pensent à son sujet. Elle semble renfermer un terrible secret que seule la jeune Chloe découvrira... 

Tout comme son prédécesseur, « Life is strange : Before the storm » est un jeu épisodique qui nous offre un scénario avec plusieurs choix de réponses à prendre dans un certain laps de temps, et qui peuvent changer le cours de l’histoire du jeu. En fait, cela nous est soumis sous forme de jeu où Chloe s’amuse à faire perdre patience à son interlocuteur et le joueur doit choisir la meilleure réponse pour que la jeune fille arrive à ses fins. Je vous avoue que c’est correct, mais cet aspect du jeu ne m’a pas trop emballé. Surtout, avec une notion de temps, je n’aime pas trop être poussé lors de mes réflexions. :)) 

Ceci dit, je dois vous avouer que le scénario un peu lent. Au début, je trouvais que cela commençait bien, puis un temps mort et une fin d’épisode intéressante. Bon, je sais qu’il est dur de battre le scénario du jeu original et que souvent, les compagnies aiment faire des suites à des jeux qui ont bien marché ($$$), mais, est-ce que « Life is strange : Before the storm » sera à la hauteur de son prédécesseur ? Seul l’avenir nous le dira...

Concernant les graphiques : ils sont similaires au premier jeu de la série. Cependant, ils m’ont semblé un peu moins détaillés, moins beaux, ou est-ce moi ? Même la musique m’a moins accroché. :P Du coté gameplay : que ce soit avec la manette pour PC ou le clavier-souris de l’ordinateur, cela demeure simple.

En terminant, ce jeu est davantage un récit que l’on écoute comparativement au premier. Il m’a semblé moins interactif. À savoir si je le recommande, je crois que oui. Mais il est peut-être encore trop tôt pour se prononcer. Pour ma part, j’aime bien ce genre de jeux plutôt relax que je joue une fois de temps à autre. 

Gr : 4Gm : 5In : 4 // Dv : (3 heures), Prix : 23,99$ (Steam)  

Note : 13/15

Site officiel : https://www.lifeisstrange.com/fr

Bande-annonce :